Touit du Mardi 6 Décembre 2016 à 19:26:03

Dans la famille pas de bol, je voudrais le père... Pour mon deuxième test d'impression, l'alim de mon imprimante a fait poufcétout...


J'ai pris contact avec le vendeur et j'attends sa réponse, mais me voilà frustré dans mon élan.
Toutefois, j'ai eu une idée: et si l'alim d'un pc inutilisé avait le même voltage/ampérage que celle de l'imprimante ?


Ben apparemment, oui !



Donc, je raccorde deux fils, je teste la sortie pour voir, avant de brancher... Tout à l'air de baigner.
Je fais un branchement temporaire à mon imprimante et elle démarre !


Bon, alors:

  1. c'est bien l'alim qui merde
  2. cette alim peut faire l'affaire, à tester avec un tout petit objet.
  3. une alim dédiée, neuve coûte entre 30 et 50 €, au pire.


Echanger ?

Un billet qui m'a intéressé à propos des différences entre les discussions réseau et les discussions irl, la courtoisie et la course à pied (vous comprendrez en lisant ).


J'ai également souvent ressenti l'impression que, si on avait été face à face, le ton et les mots auraient été bien différents... (je me souviens d'un certain commentateur github dont Cyrille se souviendra )

https://www.facebook.com/photo.php?fbid=10155614202438521&set=a.83321793520.71676.661973520&type=3 was blocked

Gros gros +1...


En ce mercredi, jour des enfants et après deux jours, 4 interventions et autant de débats autour du harcèlement devant des gamins aux yeux parfois rougis de larmes, une petite lettre s’impose :
Cher petit Hanouna,
Pardon pour le qualificatif de "petit", je ne cherche pas à mon tour à te faire passer sous les fourches caudines, mais juste à prendre un peu de hauteur et avec toi, ça va vite.
Si je me permets cette missive, c'est pour te rendre service et t'alarmer sur quelque chose que tu ignores peut-être. C'est vrai, sous les dorures parisiennes, tu n'as peut-être pas conscience des drames qui se nouent dans la vraie vie. Alors voilà, nous sommes quelques uns à travailler au quotidien ou ponctuellement sous les néons fatigués des collèges de la République pour tenter de soulager ce monde de sa pesanteur. Y'a du boulot. L'un des sujets récurrents sur lequel nous sommes appelés à intervenir, c'est celui du harcèlement. Ces humiliations répétées, cette petite torture psychologique, cette stigmatisation des individus perçus comme "faibles", ou pour une couleur de peau, de cheveux, une corpulence, une origine ou une confession. Cette violence verbale ou physique qui, au mieux, peut foutre en l'air une scolarité et, au pire, pousser un scolaire à se foutre en l'air. Tu commences à voir où je veux en venir, petit roi du paf. C'est que tu es très regardé par cette population influençable de collégiens.
Et nous, comme les néons, nous sommes usés et fatigués de constater que tout le travail de fond que nous faisons est sapé par un individu qui n'a peut-être pas conscience que, ce qu'il fait en direct dans son studio parisien, a des conséquences directes dans les cours de recrée et sur les vies des enfants. Parce que les "harceleurs" en culotte courte nous font les mêmes réponses que toi, adulte mature : "c'est pour rire". La même réponse que ceux qui ont poussé cette gamine au suicide ou cet autre enfant à s'immoler par le feu.
Et tout ce que tu fais impunément contribue à banaliser le harcèlement, le tout légitimé par ton chroniqueur sous emprise et contrat de travail. Alors que tu tires le cerveau de nos chères têtes blondes ou brunes vers le bas (bas) est une chose, mais que tu attises la bêtise et la haine en est une autre. NON, humilier quelqu'un même "pour rire" ce n'est pas normal. Et embrasser une fille ou un garçon sans son consentement non plus.
À surenchérir en permanence pour bouffer de l'audimat et vendre du temps de cerveau disponible, tu me fais penser à ces politiques en mal d'exposition médiatique qui cherchent la petite phrase pour exister, avec parfois des conséquences désastreuses dans les quartiers. La question que je me pose pour eux comme pour toi, c'est : est-ce que vous les ignorez ces conséquences ou est-ce que vous vous en foutez ? Est-ce que la vie d'un gamin vaut moins que le prix de l'espace publicitaire pour vendre un paquet de chips ?
Bref, pour employer le jargon que tu t'obstines à utiliser pour essayer de rester proche de ta "cible", le teubé c'est bien toi, et ouais c'est peut-être pour rire, Hanouna, mais en fait, bah c'est pas drôle




Fondant au chocolat vegan, ultra-simple… et tellement fondant ! – Vegactu

Je copicolle:


Ingrédients

  • Une tasse de compote de pomme
  • Une demi-tasse de sucre
  • 3/4 de tasse de farine
  • Une tablette de 200g de chocolat
  • Une cuillère à café de levure chimique
  • Une pincée de sel


    Préparation :


  • Préchauffer le four à 180°.
  • Faire fondre le chocolat (idéalement au bain-marie, sinon au micro-ondes).
  • Pendant ce temps, mélanger la farine, le sucre, la levure et le sel au fouet.
  • Dans un autre saladier, mettre la compote. Y incorporer le chocolat fondu, mélanger. Y incorporer le « sec » (mélange farine + sucre + levure + sel) progressivement en mélangeant à la cuillère.

  • Facultatif : si vous êtes gourmands, ajoutez selon vos envie ou l’état de vos placard des noisettes, noix de Grenoble ou noix de cajou, des raisins secs…

  • Huiler un moule (idéalement un moule dont le tour se déclipse), y verser le mélange, enfourner.
  • Bien surveiller le temps de cuisson ! Un quart d’heure à 20 min grand maximum selon les fours, ne vous oubliez pas devant votre série préférée !
  • Quand le dessus du gâteau n’est plus brillant, mais mat, enfoncer un couteau : il doit ressortir légèrement humide encore, pour conserver la texture fondante souhaitée.
    Via Le petit bazar du Panda Roux


Ayééééé, elle est montée ! Plus qu'à attendre la fin du test d'impression.

J'ai obtenu le droit de monter mon cadeau de noyel (avec des arguments indiscutables du style «faut bien que je la teste pour savoir si elle marche pour la renvoyer au cas où !» )

Du coup je fais un petit retour de cette expérience, sachant qu'à part si vous êtes correspondant de guerre, vous n'aurez jamais autant d'interruptions dans le boulot que moi (vive les enfants, sous vos applaudissements, comme dirait Cyrille )

1- Les pièces

L'ensemble est très bien conditionné, les parties les plus petites (la visserie notamment) compte quelques pièces surnuméraires, au cas où, ça fait toujours plaisir. Les outils nécessaires sont fournis (deux tournevis, 4 clés allen, une pince coupante) et, il faut le noter, ne sont pas des outils merdiques façon ikea; ils peuvent rejoindre une caisse à outils sans rougir.

Le kit comprend également une carte sd et un adaptateur usb.

Toutes les pièces sont de bonne qualité, semblent solides et robustes (à voir à l'usage, mais une fois montée, aucun jeu n'est à noter, ce qui est un bon signe: cf les meubles ikea )

Cette version est faite de pièces noires du plus bel effet parfaitement protégées par un papier collant qu'il convient de retirer avant le montage. photo

2- Le montage

Si vous êtes seul, tranquille, au calme et bricoleur, une demi journée devrait suffire pour voir votre imprimante créer l'objet de test. Comme je ne suis pas, mais pas, mais PAS DU TOUT dans ce cas, il m'a fallu moins d'une journée... (par tranches de 3 minutes entrecoupées «d'urgences familiales», de disputes fratricides, de tâches diverses dont l'énumération s'avérerait fastidieuse...)

Les vidéos fournies sont très claires, bien faites et ne laissent jamais planer un doute. Le système de vissage des pièces est extrêmement élémentaire et donc, fiable et solide (pas un de ces trucs à la ikea, au pas de vis souffreteux basé entièrement sur une pièce en aggloméré de plastique .)

Le tout s'ajuste au poil de cul à merveille. Les branchements sont évidents, tous les câbles portant une étiquette qui permet de savoir où s'insère chaque extrémité (pas de jeux de mots merci )

photo photo photo Oui, le câblage peut paraître un peu brouillon, mais ce n'est pas le cas et de toutes façons, je prévois de me faire un boîtier de protection un de ces 4, histoire de cacher la merde au chat.

3- La configuration

La configuration logicielle est l'objet d'une troisième vidéo, qu'il convient de bien suivre: elle permet notamment de régler la hauteur du lit (la plaque chauffante servant de support d'impression) pour fixer l'espace entre l'extrudeur et le lit, qui doit être de 0.2 mm. Si cet espace est trop important, le fil sera mal déposé et l'impression sera ratée; 0.2 mm c'est l'épaisseur d'une feuille de papier: c'est le repère de réglage proposé dans la vidéo: pour faire simple, on met la feuille, on remonte le lit en dévissant le coin correspondant jusqu'à ce que la feuille soit coincée, puis on revisse un chouïa... la feuille doit glisser mais frotter très légèrement.

Rien de bien compliqué, mais il faut vraiment faire et refaire pour être certain... et surtout, éviter de mettre le doigt sur la buse de l'extrudeur, elle est à 190°, merci.

4- L'impression

Vous vous en doutez, imprimer un objet est long.

Mais d'un autre côté, c'est pas comme si on était pressé... donc ça va. Un point important à mes yeux mes oreilles, la nuisance sonore. Si je dois coller mon outil dans le garage (n'y pense même pas ) pour éviter de l'entendre, c'est chiant.

Ben non, franchement, ce n'est pas si bruyant que je l'avais craint même si je suis pourvu d'une ouïe très fine et sensible. J'irais pas jusqu'à insinuer que c'est silencieux ou que le bruit est agréable, mais bon, je tape cet article à côté de l'imprimante et ça me semble supportable (et encore, mon bureau fait un peu caisse de résonance; avec des supports en caoutchouc, ça devrait diminuer.

5- Quoi imprimer ?

Il existe beaucoup de sites offrant des modèles gratuits prêts à imprimer (je vous avais fourni une liste là : 34 Best Sites for Free 3D Printer STL Files/3D Printer Models | All3DP )

Vous pouvez aussi réaliser vos propres modèles à peu de frais en utilisant des logiciels 3d allant de freecad à blender, selon votre niveau: les tutoriels sont nombreux et on progresse très vite (j'ai suivi un tuto sur freecad et je commence à pouvoir créer des modèles sans trop de prise de tête même si au premier abord, ce logiciel gratuit peut sembler à juste titre fort peu intuitif)

Conclusion

Qu'est-ce que vous foutez encore là ? Courez vous faire plaisir ! C'est un achat que vous ne regretterez pas et qui enflammera votre imagination. Entrez de plain pied dans le gang des bricoleurs de l'extrême !

Oui, ikea c'est de la merde

(...)

Fil RSS des articles