Service national universel : le gouvernement vise 400.000 jeunes en 2022 | Les Echos

Voir cette merde de sévice national réinstauré par ceux qui y ont échappé (Macron parce que trop jeune et Ciotti parce que Népotisme (voir et ), ça me fout la gerbe.

Donc, en résumé:

  • marseillaise à tous les étages ( dès l'école hein... )
  • ordre serré voir là «on y va en colonne!»
  • garde-à-vous «"Mettez bien vos polos, pour que ça fasse propre", conseillent directeurs et tuteurs du centre, sourcilleux du positionnement des casquettes, des chaussures, des boutons de pantalon… ou encore des pouces.»
  • levée des couleurs et culte du drapeau
  • «bilan» de compétences en sport, en français... c'est vrai qu'on ne le fait pas dans l'éducation nationale, ça...
  • inégalité des citoyens qui se verraient «tirés au sort» ou sélectionnés en fonction de «leur mois de naissance» (pair/impair) pour savoir qui aura la joie et le privilège d'aller se faire emmerder par des gradés incultes et frustrés.
  • Selon Macon le service national universel est « la matrice indispensable au coeur de notre école [et] qui va irriguer des vocations ». Voilà. Si vous n'avez pas compris de quoi ça s'agit que qu'est-ce qu'il a dit le monsieur, c'est normal, c'est une phrase creuse sur laquelle les politiques doivent se branler, je ne vois que ça. Irriguer des vocations... dans l'armée. Mais oui ducon.
  • budget débloqué: 700 millions d'euros pour les 400.000 jeunes de 2022... donc, calcul rapide... 1.4 milliards d'euros pour les 800.000 de 2023. On réduit les budgets de l'éducation nationale, de la santé, des aides sociales... mais pour ces merdes, y'en a du pognon...image

Mais bordel, comment faire pour les empêcher de refoutre cette merde ?

image
Via https://www.sammyfisherjr.net/Shaarli/?qzwSqg

❝ 5 commentaires ❞

1  jerry wham le

Ce qui me fait peur dans tout ça, c'est ce regain de nationalisme. N'est-on pas en "Europe" ? Ne devait-on pas combattre les "grands méchants" du FN/RN ?
Ils nous préparent quoi là ?
Mélanchon avait-il raison ?
https://melenchon.fr/2016/11/25/le-nouveau-projet-europeen-preparer-la-guerre/

 
2  Bronco le

heu: oui... oui et sans doute.

 
3  Teocali le

Cette histoire de service nationale est une idiotie, mais merci de ne pas tacler les miloufs, z'ont rien demandé et sont même opposés à cette idée du service national : ça va leur pomper du pognon et du temps, et z'ont deja pas assez de ça par rapport à ce qu'on leur demande. Comme la plupart des autres ministères...

 
4  Bronco le

Je n'ai taclé aucun «milouf» dans ce billet: relis-le et tu verras que seuls les politiques, le service national et Macron en prennent pour leur grade (gag)

J'ai parfaitement conscience que les militaires ne sont pas ceux du service militaire que j'ai fait: et heureusement, j'ai envie de dire. Ceux que j'ai côtoyés étaient très majoritairement des cons arrogants, méprisants, méchants et incapables, même dans leur propre domaine de «compétences»
Jamais une armée digne de ce nom ne pourrait fonctionner réellement de la sorte: je reste persuadé que ceux qu'on collait à la gestion des appelés étaient la lie des milis.

Je ne m'avancerait pas à critiquer l'armée d'aujourd'hui, je ne la connais pas.
Par contre, le service, qu'on l'appelle militaire ou civique ou civil, c'est de la merde. point.

 
5  Teocali le

Ah, mais des cons arrogants, méprisants, méchants et incapables, t'en trouveras dans l'armée. Comme partout ailleurs, j'ai envie de dire :D
Je rebondissais juste sur le "des gradés incultes et frustrés", qui sonnait comme une généralité. Content de comprendre que ce n'était pas le cas.

Et pour le service, s'il est obligatoire, je suis d'accord, c'est de la merde. C'est même un moyen de décaler les responsabilités. Parce qu'unir une génération dans une même idée de pays et de société, c'est a mon humble opinion le role d'une éducation nationale.
Sauf que pour ça, faut des moyens financier et humain (et par humain, j'entends pas "plus de prof", mais plus un support de la hierarchie), que vous n'avez pas. Et si on vous demande d'en faire plus sans augmenter les moyens, les chances que vous ralliez (a raison, hein. Ce n'est pas un reproche) sont élevées. Or, l'armée, elle, ne râle pas (c'est un peu pour ça qu'on la surnomme la Grande Muette). On arrête pas de lui demander de faire toujours plus avec toujours moins (grosso modo. Ces dernières années, y'a eu des augmentation de budget mais en même temps, on a aussi augmenté les augmentations de missions -coucou Sentinelle- donc bon) donc lui coller le nouveau (je dis nouveau, parce que l'objectif est bien différent de l'ancien) service national sur le dos, c'était un moyen "safe" qu'il n 'y ait pas de remous. Pas mal, le niveau de , hein ?

 

Fil RSS des commentaires de cet article

✍ Écrire un commentaire

Inutile de poster un commentaire à la con pour vous faire de la pub, ce sera filtré et dégagé direct...

Quelle est la première lettre du mot itdrpr ?