Comment le ministre Blanquer peut-il encore mentir sur la situation sanitaire dans les écoles ? | L’instit’humeurs | Francetv info

Ce que je vais dire ne concerne que l'établissement où je bosse car je ne dispose pas d'informations et de témoignages suffisants pour les autres établissements.

cas d'école (gag)

Dans mon bahut, aucune information ne circule à propos des cas de COVID: AUCUNE. Comme toujours, ce sont les élèves qui apprennent aux enseignants qu'untel est cas contact et qu'unetelle a chopé le COVID. Les très rares informations venant de la voie hiérarchique n'arrivent que lorsque elles ont fuité de toutes façons...

On a eu le cas de surveillants venant chercher cinq gamins de la classe sans rien expliquer: renseignement pris auprès d'eux plus tard, ils venaient exfiltrer des cas contacts dans le feutré à la demande du chef... ils semblaient indignés et je les comprends: ils avaient appris par les élèves que les parents du gamin contaminé avaient averti la direction depuis plusieurs jours. Les mômes contact sont allés au collège normalement, ont mangé à la cantine normalement toussa. Dans une classe de 28 élèves qui restent toute la journée dans une des salle les plus petites de l'établissement.

Donc, sans vouloir généraliser,

je ne tombe pas de ma chaise en lisant cet article: le gouvernement demande à ce qu'on fasse garderie pour que tout le monde aille bosser et fait pression sur les académies et rectorats qui font eux-mêmes pression sur les chefs qui obéissent sans discuter en bons fonctionnaires... si on accumule les possibilités de bidonnage de chaque niveau on aboutit aux chiffres en question.

De toutes façons

Vous êtes VRAIMENT étonnés de constater que le gouvernement ment, traffique et ne retient que les informations qui le servent en oubliant volontairement celles qui pourraient coûter la vie aux gens ?

Pour ma part, j'attends encore qu'on m'explique

  • pourquoi aller dans un restau en famille et selon un protocole sanitaire strict est plus dangereux que d'aller à la cantine ?
  • pourquoi aller à l'église est moins dangereux qu'aller au cinéma ?
  • pourquoi s'entasser dans les salles de classe ou les transports en commun est moins dangereux que de s'entasser dans les supermarchés ?
  • par quelle magie s'entasser dans les stations de ski sans avoir le droit de skier est moins dangereux que d'aller répartir le même nombre de gens toute la journée sur un domaine de 300km de pistes ?
  • par quelle logique des gens en station, couverts de la tête aux pieds, masqués, à l'extérieur et à distance se contamineraient davantage que des mômes enfermés dans la même salle pendant 6 heures ?
  • comment l'école peut-elle à la fois être l'endroit le moins dangereux et nécessiter qu'on autorise les élèves à ne pas s'y rendre les deux derniers jours avant les vacances pour éviter la contamination ?
  • comment un président qui est allé lui-même au théâtre en disant qu'il faut continuer à vivre normalement au début d'une pandémie qu'il savait grave peut après coup refuser que les gens fassent autre chose de leur vie que d'aller bosser et de consommer ?
  • quel niveau de mauvaise foi faut-il, alors que les chiffres de contamination ne baissent pas et qu'il ne reste plus que l'école, les supermarchés et les transports en commun d'ouverts, pour conclure que ces derniers ne sont en rien des foyers privilégiés de contamination ?

Parce que dans les classes, il n'y a pas de distanciation possible, les masques sont parfois peu voire pas changés, il faut surveiller pour que TOUS les gamins se désinfectent les mains, ils se passent des affaires malgré l'interdiction, passent leurs récréations à se papouiller, jouent avec leur masque etc.

Et je les comprends, ces mômes: c'est lourd, très contraignant, ils ne peuvent pas bouger de leur salle, n'ont le droit de rien faire à part bosser et se geler dans les salles qu'on est obligé d'aérer toutes les deux heures par 0 degré tout en constatant l'ineptie quotidienne des décisions qu'on leur impose et la mauvaise foi des dirigeants qui nous gouvernent...

Et il faudrait accepter tout ça sans en ricaner, sans cynisme, sans se rebeller, sans en avoir marre, sans déprimer ?

via https://sebsauvage.net/links/?GavLMg

❝ 6 commentaires ❞

1  pseudo le

Si les stations de ski sont fermées, ce n'est pas pour éviter la propagation du Coronavirus, mais pour éviter de surcharger les urgences avec des fractures et des entorses.

 
2  Bronco le

Tiens ?! d'où tiens-tu cette info ?

 
3  Clea le

"La fermeture des stations de ski pendant les fêtes est également motivée par les risques d'encombrer les hôpitaux avec des blessés. Jean Castex a en effet évoqué "des activités susceptibles de solliciter nos services hospitaliers”, qui sont déjà submergés par le Covid-19." source : https://www.ladepeche.fr/2020/12/02/stations-de-ski-pourquoi-le-gouvernement-soppose-a-leur-ouverture-9233157.php
Je suis dans une région montagneuse, et vu le nombre d'accidents au ski et en randonnée qu'on voit chaque année, autant se les épargner cette année...
Tout n'est pas pensé en fonction des risques de contamination au covid mais plutôt en fonction du nombre de lits disponibles dans les hôpitaux pour "aplanir" le pic des contaminations, donc des hospitalisations et des réanimations, c'est dommage que le gouvernement ne l'explique pas bien comme il faut... et que ça soit aussi mal géré dans les écoles.

 
4  Bronco le

Merci à toi d'avoir pris le temps de répondre et d'ajouter la source. C'est vrai qu'à aucun moment je n'ai vu passer cette info... C'est réparé 😁

 
5  Laurent le

Il s'agit d'une gestion des risques: prenons une cruche vide, le but est de pas la faire déborder. Ajoutons y une quantité d'eau qui symbolise le risque de contamination sur les lieux de travail, puis une quantité d'eau pour les transports en commun, puis de l'eau pour les écoles, puis pour les supermarché, etc... Aujourd'hui, la cruche est à la limite. Ajoutons y les restau, ciné et autres et on va avoir de la flotte partout...
La cruche symbolise la capacité de notre système de santé à assumer les cas Covid, la flotte qui déborde ce sont les morts. On est prêts à assumer certains risques, mais jusqu’à une certaine limite. Le risque ajouté par l'ouverture des restaus, des ciné, des théâtres... fait dépasser cette limite. Oui, on peut aller au restau, mais il faut fermer autre chose alors. Les collèges? Les trains? Les entreprises? L'état a décidé de garder ouvert les éléments "essentiels" (selon lui), et d'assumer ce risque. Tous les jeudi, ce risque est réexpliqué à la télé, et s'il devient "inassumable" alors on ferme autre chose, ou on met un couvre feu, ou on re-confine. Pour faire diminuer ce risque. Si ce risque redevient faible alors il sera possible de ré ouvrir des restaus, des cinés, etc...

 
6  jerry wham le

La mortalité directe du COVID est très faible (2.5% au plus). Le problème c'est qu'il peut y avoir beaucoup des cas relativement graves et pas forcément mortels qui embolisent les services d'urgence exsanguent depuis des années (et ce n'est pas faute d'avoir alerté à plusieurs reprises l'opinion publique à ce sujet).
La mortalité indirecte par contre est plus insidieuse : on a traité avec un retard énorme, durant le premier confinement, les gens atteints de cancer (ou de pathologies chroniques graves) ou qui nécessitaient un traitement chirurgical et cela va engendrer une surmortalité importante.

Le problème n'est effectivement pas la maladie en elle-même mais la gestion comptable des établissements de santé et la recherche du profit à tout prix. Politique menée tambour battant depuis plus de 40 ans : diminution des moyens alloués aux hôpitaux, maintien du numerus clausus malgré les différentes alertes des 20 dernières années qui prévoyaient le manque de médecins à partir des années 2000, ouverture progressive des services hospitaliers au secteur privé, délocalisation des secteurs de production (de médicaments, de matériels...).

On ne récolte que ce que l'on a semé.

 

Fil RSS des commentaires de cet article

✍ Écrire un commentaire

les commentaires relevant du SPAM seront filtrés et dégagés direct...

Quelle est la dernière lettre du mot phqdxt ?