Quelles conséquences a eu l'autorisation du port d'arme en dehors du service pour les policiers ? - Libération

Les autres affaires concernant des policiers armés ne plaident pas pour que ce droit soit maintenu. Certaines n'ont pas eu de conséquences dramatiques, comme ce mouvement de panique dans un cinéma de la Défense, en mai 2016, lorsque des spectateurs ont aperçu un homme armé qui n’était autre qu’un policier en civil. Ou bien cette altercation entre automobilistes à Dole (Jura), en février, qui a dégénéré lorsque l’un d’eux, policier en civil, a dégainé son pistolet… avant de se voir dépossédé de son arme.

Mais surtout, le triple meurtre de Sarcelles avait des précédents. En février 2016, à Alès, une femme de 25 ans a été tuée par balles par son ancien compagnon, un policier. Trois mois plus tard, à Nailly (Yonne), une femme de 30 ans a été abattue par son compagnon, un policier en repos. En août 2016, un policier de Toulon (Var) a tué deux pompiers (car l’un d’eux aurait été l’amant de sa femme) avant de se suicider. Et en septembre dernier, un policier de 38 ans a abattu sa femme et deux de ses enfants sur un quai de gare dans l’Oise, avant de se suicider. A chaque fois, les meurtriers ont fait usage de leur arme de service. Leurs actes sont venus alourdir le bilan des féminicides, un meurtre de masse qui se reproduit chaque année.




Via Riff's Links


❝ 1 commentaire ❞

1  Dixie le trait plat le

Je rêve ou il semblerait que l'arme est portée par une femme (vernis à ongle et main plus petite que ses collègues) dans la photo d'illustration ? Pour un article traitant entre autre de féminicides, c'est un peu cynique, non ?

 

Fil RSS des commentaires de cet article

✍ Écrire un commentaire

Quelle est la dernière lettre du mot nxoae ?