Congé de formation, choix et prix...

Je me penche de plus en plus sur un projet de formation certifiante dans le développement, histoire de changer partiellement ou complètement de voie.

Mais alors, plus j'avance, plus j'ai l'impression que c'est un parcours du combattant destiné à décourager le croquant lambda

C'est moi

la demande de congé de formation

Déjà, très peu de congés de formation sont attribués dans l'éducation nationale (l'année dernière, 27 congés accordés pour 131 demandes sur mon académie.) Autant dire qu'il y a peu de chances de l'obtenir, surtout quand on sait qu'il y a un barème assez contraignant (favorisant les demandes ultérieures et les demandes restant dans la fonction publique): pour une formation comme celles que je vise, aucune bonification... je pars avec un handicap qui profite à ceux qui passent l'agreg'. Ok, je le note.

Ensuite, c'est soumis à l'avis favorable de... ma direction. Autant dire que là aussi, je pars pas gagnant vu le passif que je me trimballe avec mon chef.

Donc, en gros, je dois m'attendre à voir ma demande refusée pendant cinq ou six ans, histoire que je devienne trop vieux pour ça et que je me dise «plus que quelques années à tirer, tant pis» (j'ai 50 ans dans quelques mois...)

Le compte formation...

J'admets de suite que je suis particulièrement démuni face à tout ce qui de près ou de loin s'apparente à un problème administratif... ça, c'est fait. Toutefois, je trouve éminemment décourageant qu'en page d'accueil on m'annonce de suite 0€ de droits de formation au bout de 24 ans de maison. Après, c'est peut-être normal, j'ignore complètement comment on gagne ces droits.

Par contre, il semblerait que je dispose de 150 heures de «droits en heures». Aucune explication simple et intelligible pour le teubé de base

C'est encore moi...
Pourtant des questions se posent: si je choisis une formation de 150h, celle-ci est-elle prise en compte complètement ? Si elle dépasse, dois-je payer au prorata du temps non pris en charge ? Ai-je tout faux ?

Les formations

Disons que je me dirige vers une formation diplômante en dév web (front+back), les prix varient leur race de la mère de leur mémé: d'environ 2000€ à carrément beaucoup plus... Heuuuu... un mois de salaire minimum. Ok. Dites-moi que c'est pris en charge, au moins un peu.

Note au passage, le site de recherche de formation moncompteformation.gouv.fr c'est bien de la merde pour feuilleter les formations: quel est le sombre connard qui a trouvé malin d'empêcher l'ouverture des fiches descriptives de chaque formation dans un onglet à part ? Certainement le même qui a jugé judicieux de te faire repartir au début de la liste de formations (chargée via ajax) à chaque retour depuis la fiche. Là, on tutoie les dark patterns, mon con.Tu voudrais décourager l'utilisateur, tu t'y prendrais pas autrement.

La peine de mort !  Voilà ce qui manque dans ce  pays !

Mais pitin, comment ça se passe ?!

Il y a quelques années, j'ai appris que la seule personne se chargeant d'aider les enseignants dans leur volonté de reconversion n'a pas été remplacée quand elle est partie à la retraite. Du coup, tu te retrouves sans interlocuteur spécialisé à qui poser tes questions ou qui puisse t'expliquer les choses dans des termes que tu sois susceptible de comprendre.

Du coup, je ne sais rien et les docs ne m'aident pas des masses:

  • Pour faire ma demande, je dois avoir choisi une formation, mais pour la choisir, dois-je m'inscrire à cette formation ?
  • si oui, comment ça se passera quand on me refusera mon congé de formation ?
  • quand paye-t-on cette formation ?
  • comment trouver un financement ?
  • le compte d'heures permet-il de financer tout ou partie de la formation ?
  • est-ce que le monde était vraiment obligé d'être si compliqué ?
Ben j'ai pas le cul sorti  des ronces...

Quand Java bien...

En ce moment, j'essaie de me remettre à Java en reprenant les cours openclassroom... c'est un langage que je n'ai jamais utilisé et j'aimerais vraiment être en mesure de coder des applis pour Android...

J'ai bien sûr commencé par le cours de base, même si les concepts me sont familiers. Pourtant, une comparaison avec d'autres langages m'aurait bien simplifié les choses (comme pour python)

Une fois ces infos ingurgitées je me suis penché sur l'utilisation d'un IDE dans cet environnement.

Et bien j'ai plusieurs choses à dire.

  • tout d'abord, les «cours» en ligne s'apparentent à des tutos et parfois, c'est vraiment trop limité, en particulier quand on passe à côté de certains trucs: il manque la possibilité de poser des questions, comme dans un vrai cours.
  • ensuite, un reproche qu'on pourrait faire à tous ceux que j'ai vus (à part Grafikart pour les autres langages), je trouve qu'ils choisissent mal leurs exemples et leurs illustrations, en particulier pour les notions abstraites. Je trouve qu'on y gagnerait à partir sur un projet concret, à le faire d'une certaine façon, au niveau 1, pour en démontrer les limites dans certains contextes (dev pro ou en équipe par exemple), voir les problèmes et comprendre l'UTILITÉ de ces concepts pour résoudre ces problèmes... (les interfaces, les classes abstraites etc...) Souvent, les tutos se contentent de régurgiter la doc, c'est nul.
  • parfois, la progression me semble très irrégulière: passer des boucles/tableaux/tests/gestion d'erreurs aux abstractions les plus hautes d'un coup, ça plonge dans la perplexité.
  • pour openclassroom, les quizz finaux sont parfois très mal formulés ce qui fait qu'on ne comprend pas vraiment ce que l'auteur attend: pourtant, la clarté de rédaction des consignes me semble primordiale quand on a des prétentions didactiques.
  • Plus j'avance dans mon «étude» de Java, plus je rencontre de problèmes qui entravent la programmation elle-même: installation qui gâtouille, versions diverses... Et je ne parle même pas de l'utilisation d'un IDE qui multiplie ces difficultés et la complexité de leur résolution de plusieurs ordres de grandeur.
Mais LUTIN Y AVAIT VRAIMENT  PAS MOYEN DE FAIRE PLUS  SIMPLE BOL D'AIR DE MERLE?
  • Les IDE, là, c'est des pitin d'usines à gaz ! C'est juste pas possible de démarrer sans avoir une courbe d'apprentissage de l'éditeur qui ridiculise celle de dwarf fortress, la lisibilité en moins ! Et vas-y que je te fous des options de partout, des structures imbitables, des libellés pour Bac+15... Namého ! Même pour arriver enfin à pondre ton «hello world», t'en a chié des contrebasses. Quand tu viens du dev web, c'est un choc.
Quand tu codes en PHP, en JS,  en Python... un sublime text  suffit pour se faire plaisir et   bosser tranquilou dans ton  coin... T'as vite des résultats  sans être emmerdé par ton IDE
  • Java en lui-même... me semble vraiment... Moche. Je trouve la façon de coder inutilement verbeuse et lourde. Alors, je sais que c'est parce que je n'ai pas atteint le «point d'habitude» qui fait que tu ne vois plus les choses non pertinentes dans le cas qui t'occupe, mais bon: en général, en lisant un bout de code, j'arrive à piger ce que ça fait, à moins de me trouver devant un bout de JS de très haute volée. Là, ça me semble toujours plus compliqué que nécessaire...

Et là vous me direz «Mais qu'est-ce que tu nous pètes les gonades avec tes états d'âme sur l'apprentissage d'un langage dont tu n'as pas vraiment besoin et que tu n'es donc absolument pas obligé d'apprendre ?»

Déjà, je répondrais que c'est pas très gentil et que j'attendais plus de solidarité de la part des développeurs

J'avais juste besoin de me vider la frustration de ne pas pouvoir apprendre plus facilement un autre langage pourtant très utilisé.

Mais en échange, je comprends la blague suivante:

2iy43iatsqu41.webp

Sortie du mode S dans Windows 10

«Windows 10 en mode S est conçu avant tout pour la sécurité et les performances, en exécutant exclusivement des applications du Microsoft Store.»

T'as raison mon con...  C'est pour NOTRE SECURITAY  que tu empêches tout ce qui   ne vient pas du windows store  de fonctionner...
Là, on pourrait penser qu'à première vue, il suffit de décocher une case avec confirmation... Et ben non:

Sur votre PC exécutant Windows 10 en mode S, ouvrez Paramètres > Mise à jour et sécurité > Activation.

Dans la section Basculer vers Windows 10 Famille ou Basculer vers Windows 10 Professionnel, sélectionnez Accéder au Store. (Si vous voyez également une section « Mettre à niveau votre édition de Windows », veillez à ne pas cliquer sur le lien « Accéder au Store » qui s'affiche.)

Dans la page Sortir du mode S (ou intitulé similaire) qui s'affiche dans le Microsoft Store, sélectionnez le bouton Télécharger. Après qu'un message de confirmation sera affiché dans la page, vous serez en mesure d’installer des applications depuis l'extérieur du Microsoft Store.

autre astuce:

Pour éviter la création d'un compte micro$oft lors du démarrage, il suffit de ... couper la connexion internet et de choisir créer un compte, ce qui créera un compte LOCAL. (quelle merde, ce windaube) Par contre, l'astuce ci-dessus requiert le téléchargement via le windows store et donc... un compte crosoft.

Au passage, wink à Liandri que je   remercie pour :  1- l'astuce ci-dessus  2- l'ordinateur qui fonctionne impec !  3- les SSD que mon grand a   revendiqué direct pour son PC !

Non, je ne m'abonnerai pas

A toi, site web, qui impose le choix de payer un abonnement ou d'accepter les publicités,

A toi, webmestre, qui impose trois popups plein écran avant de permettre l'accès à ton contenu,

A toi, "blogueur", qui propose xx solutions à un problème tout en mettant une solution par page pour multiplier les vues,

A toi, plate forme vidéo, qui m'impose plusieurs publicités invasives,

sache que quand tu fais ça, je ferme ton site et je n'y reviens jamais: je préfère me passer de ton contenu plutôt que de céder à la pression... tu sais pourquoi ? Parce que tu n'es pas indispensable, mon gros, je trouverai ailleurs le contenu que tu t'es sans doute contenté de copier d'un autre site. De toutes façons, si tu ne proposes pas de flux RSS, c'est que ton but n'est pas d'aider et de partager mais bien de te gaver.

Et à toi, publicitaire de merde, qui fais pression sur tout un système pour diffuser tes annonces et vendre ta came, ne t'inquiète pas: je me souviendrai de ton produit: je ne l'achèterai jamais.

La synthèse vocale en JS: SILENCE DANS LA BIBLIOTHEQUE !

Comme mon cerveau ne cesse jamais vraiment d'avoir des idées et que le confinement est propice aux réflexions, à la créativité et aux projets, j'ai à l'idée de nouvelles applis de travail pour mes élèves.

Hélas, il me faudrait une bibliothèque JS qui me permette de faire de la synthèse vocale.

Mais attention, hein: je suis prof de langue, il me faut donc une synthèse vocale CORRECTE.

A la recherche de la bibliothèque perdue

J'ai eu beau chercher, je n'ai RIEN trouvé pour le moment, car il faut dire que je cherche une bibliothèque:

  • qui fasse bien son boulot: oui parce que la synthèse vocale de l'API native, pardon... je me croirais revenu à mon adolescence quand on faisait mumuse avec la synthèse vocale de l'atariST en écrivant «beesoo» pour obtenir un semblant de trucs vaguement compréhensible bien que particulièrement offensant à toute oreille humaine... Merci de ne pas plaisanter: nous sommes en 2021, j'estime pouvoir compter sur un minimum phonétique.
  • qui n'ait pas besoin d'un framework délirant pour fonctionner (genre REAC, Node.js etc). Si le projet doit embarquer plus de framework que de code natif et qu'il faut passer les six prochains mois à se former, je vois pas l'intérêt: une lib est censée FACILITER de travail.
  • qui n'utilise pas google: je chie à longueur d'année sur le G du gafam, c'est pas pour me précipiter dessus à la moindre déconvenue... ou alors en leur piquant une lib que j'hébergerais par la suite et qui ne fasse AUCUN appel à leurs serveurs.
  • qui soit gratuite: parce que. (oui, j'ai pas d'argument particulier mais j'aime pas payer des entreprises )
  • qui soit pérenne s'il s'agit d'un service tiers, je risque un beau matin d'en être privé sans prévenir et de me retrouver grosjean comme devant.

    Je demande pas grand chose   MERDE  .png

    Quelqu un a une idée     aïe .png

Fil RSS des articles