parce que c'est notre PROJEEEEET !

Il y a peu, not'bon chef s'est aperçu que le projet d'établissement était périmé depuis deux ans et il nous pousse pour en refaire un...

Soit.

Il veut que l'on s'inscrive dans des ateliers de réflexion (LOL) autour de thèmes apparemment décidés à l'avance sans nous.

L'un des thèmes est le suivant: PREPARER AUX FORMATIONS ET AUX METIERS DE DEMAIN (MOBILITE, ADAPTABILITE, EMPLOYABILITE)

Pourquoi pas travail, famille, patrie aussi...

Comme on expliquait à l'adjointe que le thème à lui seul expliquait le peu d'enthousiasme à s'inscrire, elle s'est étonnée que nous le prenions comme ça. Mais comment veux-tu le prendre, quand on demande à l'école d'entériner ce genre de demandes et de pousser toute une génération à intérioriser dès le collège qu'ils se doivent d'être mobiles, adaptables et employables...

Ma collègue lui a dit que l'éducation nationale n'était pas aux ordres du MEDEF et on lui a proposé de rebaptiser le truc SE PLIER AU PATRONAT EN APPRENANT A ETRE CORVEABLE A MERCI JUSQU'A SA MORT.

Je trouve incroyable qu'on en soit à ce point... voilà le projet de société qu'on essaie de proposer aux gamins.

Le second volet n'est pas forcément mieux, DEVELOPPER DANS L’ETABLISSEMENT UNE CULTURE DU DEVELOPPEMENT PROFESSIONNEL. Je ne sais même pas quoi en penser...

Le tout dans un collège dans lequel tous les projets ont été progressivement abandonnés par excès de bâtons dans les roues et d'humiliations à l'encontre des enseignants (oui, humiliations en réunion quand un gestionnaire remet en question la valeur pédagogique des projets, t'engueule parce que ton budget est "insincère", refuse de payer les fournisseurs, fait traîner les commandes jusqu'à abandon, ment sur le coût d'un projet pour manipuler les autres etc)

❝ 1 commentaire ❞

1  vinc[E] le

Hello, ça va faire 20 ans que je suis dans l'EN et c'est de pire en pire toutes ces réunions stériles, tu sais moi je n'y vais même plus ! Cette semaine, j'ai surveillé le bac de philo, au bout de 1h15 sur 4h d'épreuve, il ne restait plus que 3 élèves sur 24 et au bout d'1h45, plus personne, les élèves sont sortis en se marrant et en foutant le bordel dans les couloirs, car ils en avaient rien à foutre de cette épreuve, de toute façon s'ils se plantent, on va prendre la note du contrôle continue, une véritable mascarade pour une épreuve qui ne représentent que 4% de la note finale ! J'enseigne en STMG et je vois les choses partir en couilles depuis 20 ans, maintenant les élèves ont bien compris qu'après le bac, c'est chacun pour sa peau et surtout, celui qui s'en sortira, c'est celui qui a le plus de fric. Les élèves peu friqués vont faire des formations de merde (BTS public, etc. car je te le dis, à l'époque un BTS avait beaucoup de valeur, maintenant ça ne vaut rien du tout) du coup, la plupart prennent un crédit à la banque et préfèrent intégrer une école de commerce "bidon" ou un BTS privé, juste pour avoir le réseau qui va avec et profiter du "prestige" de l'école, de son rayonnement local et sa capacité à les intégrer sur le marché du travail. Conclusion, grâce à Blanquer et son parcoursup de merde, les boîtes de formation privées s'en mettent plein les poches et cela a créé encore plus d'inégalités.
Comme je l'avais dis lors d'un précédent commentaire, je m'investis au minimum pour l'EN (je ne vais à aucune réunion, aucun conseil de classe, aucune journée portes ouvertes et je ne corrige plus le bac depuis 19 ans après m'être embrouillé avec un inspecteur qui voulait que je remonte mes notes, c'était parti en couilles et des noms d'oiseaux ont fusé) et je profite de mon temps libre pour faire autre chose, car je sais que tout le système est niqué jusqu'à l'os !

 

Fil RSS des commentaires de cet article

✍ Écrire un commentaire

les commentaires relevant du SPAM seront filtrés et dégagés direct...

Quelle est la troisième lettre du mot drsrw ?