Cory Doctorow : On ne peut pas prédire l’avenir, mais on peut l’influencer...

J'ai VRAIMENT TRES envie de lire Walk away...

un roman de science-fiction encore méconnu en France et même non-traduit, mais qui parvient à redonner espoir dans l’avenir et imaginer une sortie par le haut de toutes ces crises qui nous menacent. Cette fleur dans le désert post-apocalyptique se nomme “Walk Away” et on doit ce roman paru en 2017 à Cory Doctorow, journaliste et blogueur canadien connu pour son activisme en faveur des licences Creative Commons. Inspirés par celles-ci, et leurs valeurs de gratuité et de don, ses héros choisissent de faire sécession de la société “par défaut” et de construire la leur. Chez les Walk Aways tout est offert car imprimé en 3D à partir de déchets recyclés, quitte à pirater quelques brevets ou formules pharmaceutiques au passage. La vie dans le désert en devient une fête digne du Burning Man, où le potentiel de chacun peut s’exprimer, au point qu’il est possible de rénover des Zeppelins avec ses amis pour parcourir le ciel, en bricolant avec les restes abandonnés de la start-up nation.

"La science-fiction est une littérature du présent, pas de l’avenir."



✍ Écrire un commentaire

les commentaires relevant du SPAM seront filtrés et dégagés direct...

Quelle est la première lettre du mot gvmh ?