CONSflits d'intérêts

Copie pour plus tard de la liste des #ordures (merci pour le partage !)

  • Pénicaud: Manpower
  • NDiaye : Adecco
  • Ferrand : Messidor (société de conseils)
  • De Rugy : Alantra (banque d'affaires)
  • Poirson : Accor
  • Maintenant Djebbari : Magellim (fonds d'investissement)
  • Le directeur de cabinet d'Edouard Philippe : Exor (fonds d'investissement), Stellantis (ex-Peugeot).
  • La conseillère aux affaires étrangères de Le Maire : BNP, ECM (banque d'affaires)
  • Le conseiller macro-économie de Le Maire : Citi (banque)
  • La conseillère technique de Macron à l'énergie : Suez
  • Le conseiller budgétaire de Dussopt : Casino
  • Le conseiller parlementaire de Macron : Bouygues Immobilier
  • La conseillère au cabinet de Cédric O : Morgan Stanley
  • Le conseiller entreprises de Macron : gérante chez Lazard
  • Le conseiller de Pannier-Runacher à l'industrie : Capgemini
  • La cheffe-adjointe du cabinet de Riester : CMA-CGM
  • Le directeur adjoint du cabinet de Cédric O : CMA-CGM
  • La conseillère de Djebbari : Air France
  • Le directeur adjoint du cabinet de Riester : BNP
  • Le conseiller com de Castex : Havas
  • Le conseiller industrie de Parly : TotalEnergies
  • Ramon Fernandez, inspecteur des finances : CMA-CGM
  • Le "Monsieur Munition" de Lecornu : responsable des industriels du secteur

Alexis Kohler, secrétaire général de l'Elysée : il faudrait un @Cdenquete entier sur le sujet. Ca tombe bien, il a été diffusé hier sur France 2. https://www.france.tv/france-2/complement-d-enquete/4797286-alexis-kohler-l-homme-de-l-ombre-du-president.html

Pour rappel : Article L121 du code de la fonction publique :

L'agent public exerce ses fonctions avec dignité, impartialité, intégrité et probité. L'agent public veille à prévenir ou à faire cesser immédiatement les situations de conflit d'intérêts.

"On ne vous demandera plus de soutenir un ministère, mais d'appuyer un gigantesque conseil d'administration."

❝ 1 commentaire ❞

1  vinc[E] le

C'est abusé cette liste ! Nicolas Hulot avait quitté le gouvernement car il disait qu'il n'était pas libre de ses décisions en tant que ministre de l'écologie, en effet, lors des réunions de son ministère, on lui imposait la présence de tous les lobbys de l'énergie, il ne pouvait donc prendre aucune décision sans les contrarier, à chaque fois qu'il les faisait chier, il était immédiatement convoqué dans le bureau de Macron.
Idem pour la réforme des retraites qui a été validée par le conseil constitutionnel présidé par Laurent Fabius dont le fils Victor Fabius est PDG de McKinsey France
https://www.mckinsey.com/our-people/victor-fabius/fr-FR
Vive la république, vive la France

 

Fil RSS des commentaires de cet article

✍ Écrire un commentaire

les commentaires relevant du SPAM seront filtrés et dégagés direct...

Quelle est le septième caractère du mot tf739eq2 ?