OpenNews Bordeaux : Pour lutter contre le réchauffement en ville, une microforêt d’aluminium servira d'ombrière - Liens en vrac de sebsauvage

Ok, si on lit l'article, il est effectivement mentionné assez tôt qu'il est impossible de planter des arbres à cet endroit...

Pour autant, de faux arbres en «métal et d’aluminium» me paraissent un choix pour le moins discutable, en particulier par ces temps de canicule :

  • le métal en général et l'alu en particulier me semblent de trop bons conducteurs de chaleur... ils doivent chauffer très vite... si c'est pour se retrouver avec des radiateurs brûlants... Il y avait sans doute d'autres choix de matériaux moins thermiques, plus isolants et plus écologiques que l'aluminium (?)
  • Ce n'est pas parce qu'on ne peut pas planter des arbres dans le sol qu'il s'avère impossible de planter des arbres hors sol voire de planter autre chose que des arbres... Les moyens de créer de l'ombre en végétalisant intelligemment ne manquent pas, ne serait-ce qu'en créant un toit en treillis sur lequel on fait courir des plantes grimpantes (peu de racines contrairement aux arbres)...
  • Si l'objectif est celui de la lutte contre les excès thermiques, on pouvait sans doute commencer par éviter l'urbanisation telle qu'elle a été faite, refaire des jardins, remettre de l'herbe là où le goudron est omniprésent, faire moins de parkings ou les enterrer plus profond afin que les gens au-dessus puissent vivre... Parce que là, au bout du compte, le parking est prioritaire sur la surface: c'est lui qui dicte ce qu'on peut faire ou pas... et par extension, on priorise la voiture sur les gens.

Peut-être cette oeuvre n'est-elle pas si légitime que ça du point de vue écologique ou logique tout court...

Peut-être pouvait-on faire mieux, plus efficace, plus écologique, moins cher et moins bobo... quitte à ne pas se faire de la pub ou de la récupération politique (un truc "culturel" qui se voit beaucoup)...

Peut-être est-il objectivement absurde - même après lecture attentive de l'article - de choisir cette "solution" pour faire de l'ombre dans une ville bétonnée, goudronnée à outrance et entièrement dédiée à la bagnole...

Peut-être que, finalement, Seb et Timo n'ont pas si tort que ça d'avoir envie de se cogner la tête sur les murs...

Peut-être vais-je les rejoindre...

Via https://ecirtam.net/opennews/?UC0jEw

❝ 2 commentaires ❞

1  mimi le

Salut Warrior,


C'est moi qui ait posté le message auquel tu réponds avec ce billet.


Tu te trompes à la fois sur la nature du projet, et sur les intentions. Il ne s'agit pas de faux arbres à vocation écologique ou même logique mais d'une "oeuvre d'art" financée par un fonds privé. Et il suffit de lire la plaquette pour vite comprendre de quoi il retourne et pourquoi ce truc metallique s'inscrit parfaitement dans la démarche, je te recopie un passage ci-dessous:


Le Fonds Cré’Atlantique a été créé en 2016 à l’initiative de l’Établissement public d’aménagement Bordeaux-Euratlantique et du Groupe Bernard (acteur majeur des vins et spiritueux) pour mettre en valeur l’identité créative du territoire.


Le Fonds a pour ambition de soutenir la créativité sur le territoire, de donner accès à l’art sous toutes ses formes au plus grand nombre et de contribuer au développement de modèles économiques dans les secteurs créatifs, venant ainsi renforcer l’action publique en faveur de l’art et du développement économique au sein de la métropole bordelaise.


Les projets doivent, à leur manière, interroger le lien au territoire, rechercher les interactions possibles avec le territoire à travers quelque dimension que ce soit (sociologique, géographique, urbanistique, culturelle, sensorielle…), proposer une interprétation singulière du territoire (de son paysage, de son identité, de ses usages, de ses valeurs), révéler à travers un regard décalé, susciter du sentiment, créer de l’émotion (individuelle ou collective), tisser une relation et activer une dynamique (quelle qu’en soit l’étendue).


Cette représentation de la forêt comme pilier qui soutient la ville, est placée dans la continuité des arbres, des vrais arbres en bois, qui sont plantés sur la place comme tu peux le voir sur cette photo prise depuis le trottoir: https://nitter.fdn.fr/pic/orig/media%2FFyqnIWCXwAMMUgX.jpg ou sur cette photo prise depuis le toit du batiment: https://media.sudouest.fr/15569444/1000x500/20230615153011-6t2a6222.jpg


Dans le quartier en question il y a 20ha de jardins, parc et autres espaces verts et ils y ont planté 10 000 arbres. Chaque batiment est à moins de 500m d'un espace vert comme tu peux le voir sur la carte: https://www.bordeaux-euratlantique.fr/fileadmin/_processed_/0/8/csm_carte_belvedere_sans_cartouche_7a8344828c.png


Le parking souterrain c'est justement pour garer les voitures des habitants ailleurs que dans la rue pour privilégier les déplacement piétons et à vélo en surface et pouvoir remettre du vert dans le gris du béton. ça s'inscrit dans une démarche de remettre des commerces et de l'emploi à proximité des logements tout en proposant du logement social et des logements pour vieux dans le quartier.


Ces précisions faites, bien sûr que niveau communication présenter une structure metallique dans un matériau qu'on utliser dans les radiateurs pour dissiper la chaleur comme un moyen de se mettre à l'abri du chaud c'est absurde. Mais de là à se taper la tête sur les murs, pour ce détail parmi de nombreuses choses discutables et critiquables dans cet aménagement urbain bétonnisant. Et à ce moment là surtout ne pas aller voir ce que fait bordeaux euratlantique sinon c'est la rupture d'anévrisme garantie: https://www.bordeaux-euratlantique.fr/carte-interactive-iggi


>Peut-être pouvait-on faire mieux, plus efficace, plus écologique, moins cher et moins bobo...


Comme expliqué au dessus, ce n'était pas du tout la démarche.
Mais figure toi qu'à moins de 2km de ce nouveau quartier urbain se trouve une initiative citoyenne qui a investi une friche urbaine il y a plus de 10 ans exactement dans cette démarche: DARWIN https://darwin.camp/
Et pourtant malgré cette démarche ils font aussi des installations artistiques critiquables et il auraient certainement pu faire mieux, plus efficace, plus écologique, etc. que d'y faire un des plus grands skate park intérieur d'Europe de 2600 m².


Pour en revenir à notre oeuvre d'art radiateur au dessus d'un parking, ça fait 4 ans que ce projet a été lancé publiquement. On peut s'interroger sur le bien fondé d'attendre que le projet soit terminé pour s'en offusquer. Par la même occasion se poser la question de la démarche qui consiste à réagir de manière outrancière à un billet d'actualité.


Sur ce je te souhaite une bonne journée et je vais aller m'occuper de mon potager.

 
2  Bronco le

Ravi de te voir ici


toutefois, je ne me trompe pas, je ne fais que rebondir sur la critique faite à Timo et Seb sur l'exaspération qu'ils ressentent et qui est compréhensible à la lecture de l'article...
En effet, il s'agit d'une oeuvre d'art, en effet il s'agit d'une commande de fond privé dans une partie de quartier visiblement symbole du capitalisme...


Toutefois,



  • l'article parle bien de la FONCTION de cette oeuvre: être une "ombrière" et une "sorte de microforêt"

  • "le projet répond à différents enjeux créer de l'ombre[...]"


Je ne me trompe pas sur le but de l'article: ça sert en priorité - si on en croit cet article d'où tout est parti - à faire de l'ombre aux gens. Ensuite, c'est une oeuvre d'art faisant la promotion de la ville...
Et non, à aucun moment je n'ai pensé qu'ils avaient la moindre intention écologique, comme tout le projet lui-même le montre bien... Je n'ai même pas besoin du contexte que tu apportes EN PLUS de l'article (pour lequel je te remercie au passage ;-) ): on voit bien qu'aucune intention écologique n'est au cahier des charges ici... et c'est précisément ça qui exaspère Timo et Seb (et moi): le fait que ce projet est objectivement absurde, dispendieux et aux antipodes de toute intention écologique dans un contexte d'urgence climatique; pire, on a même l'impression de voir une provocation dans le choix de créer des «arbres» en métal. (c'est une impression)


Même si par d'autres aspects - absents de l'article en question - l'intention écologique est bien là (jardins, arbres etc) ça ne rend pas ce projet moins absurde... Tu sembles chercher à justifier des choix ou montrer que d'autres aussi ont fait des choix critiquables: je n'en doute pas mais ça ne change absolument rien au fait que la réaction au CONTENU de l'article n'est pas si exagérée... Tu connais mieux la situation que ce que permet de connaître l'article, ce qui te permet d'avoir un jugement plus nuancé, c'est très bien; tu prends le temps de le partager, c'est encore mieux...


Toutefois, je remarque l'agressivité de la réponse faite à Timo et Seb «Seb ferait mieux de ne pas faire comme LHV, et lire l'article avant de réagir bêtement au titre sans l'avoir lu.» et c'est à cette agressivité parfaitement injuste que j'ai répondu: ils ont lu l'ARTICLE et réagi aux données présentes DEDANS d'une façon légitime compte tenu de ce que dit l'article.


Il était inutile, contre-productif et injuste de les attaquer pour ça.


Ce qu'il y a, c'est que depuis des mois, sous prétexte de débunker les posts de Timo (légitimement ou pas, ce n'est pas la question), on voit à nouveau apparaître un LHV bashing systématique pas beaucoup plus intelligent que le fait de ne réagir qu'au titre d'un article.

 

Fil RSS des commentaires de cet article

✍ Écrire un commentaire

les commentaires relevant du SPAM seront filtrés et dégagés direct...

Quelle est le deuxième caractère du mot 2v76dtr ?