Quelle « violence légitime » ?, par Frédéric Lordon (Les blogs du Diplo, 14 janvier 2020)

ls auront matraqué des personnes âgées, frappé des handicapés en chaise roulante, tiré au LBD sur des ados, agenouillé des classes entières, lancé des grenades à l’intérieur des appartements, tué une vieille dame — et puis bien sûr visé les yeux, lancé les GLI-F4 en cloche, arraché des mains. Ils auront tout fait — la police de Macron. Maintenant la haine de la population est sortie, et elle ne rentrera pas de sitôt dans le tube. Sa légitimité est constituée, entière, incontestable. La population hait la police et personne ne pourra lui dire qu’elle n’a pas raison. Qu’on trouve surreprésentés des individus violents à l’embauche des institutions de la violence, il ne devrait y avoir là rien pour étonner. Toute la question est celle de savoir ce que les institutions de la violence font de leurs violents.

Incontestable quand on supprime la dilution dans le temps: ce ne sont pas des bavures exceptionnelles mais bien une tendance à la violence. Certains minimisent en essayant de «comprendre» les policiers, je dis attention: comprendre n'est pas excuser.

Les policiers ont, de fait et par la loi, plus de pouvoir que les citoyens, ils ont donc plus de responsabilités que ces derniers. Mettre face à face la «violence» des manifestants et la «violence» de la police, c'est partir du principe qu'elles sont équivalentes, qu'elles partent du même point, pour les mêmes raisons, avec les mêmes conséquences.

Non. C'est faux, elles ne sont pas équivalentes du tout.

Via https://shaarli.duraffort.fr/

Affaire Delevoye : Emmanuel Macron et l’article 5 de la Constitution - Vu du Droit

L'article 23 de la constitution interdit clairement le cumul pour les ministres:

Les fonctions de membre du Gouvernement sont incompatibles avec l'exercice de tout mandat parlementaire, de toute fonction de représentation professionnelle à caractère national et de tout emploi public ou de toute activité professionnelle.

On a un gouvernement anticonstitutionnel...

Jean-Paul Delevoye reconnaît finalement 13 mandats sur sa déclaration d’intérêts, avec des salaires révisés à la hausse

«Treize mandats au total, dont onze toujours actifs, contre seulement trois initialement déclarés, et des salaires révisés à la hausse…»

Heu, cumul des mandats... ?!

C'est ça leur «nouveau monde»: le même en pire.

Bande d'ordures.

[Edit] vu sur https://birdsite.link/@DrHercouet/103308825850425612 Le Gorafi devient un journal normal.

090a9d6dcab5a4a3.jpeg
Via https://shaarli.hedilenoir.com/


Collectif Nos retraites (@nosretraites) | Nitter

Résumé par Sammy:

Au total, on sait bien ce qui se profile. Ils l'ont déjà fait sur l'assurance maladie :

  • D'abord on "dérembourse" (médicaments, optique...)
  • Du coup tout le monde achète une mutuelle
  • Alors on rend obligatoire les mutuelles d'entreprise (un "progrès", rappelez-vous en 2013...)
  • Et enfin on négocie pour que ces mutuelles remboursent mieux les gens (optique, dentaire). Comme Macron le fait aujourd'hui avec le "reste à charge zéro". Retour case départ ? A un un "détail" près : on a transféré un pan entier de notre Sécu publique ??‍⚕️.. ...vers le privé ??‍? Bien sûr, Macron n'assume pas du tout ce projet. Donc en façade, il propose deux lois séparées ? Mais toutes les conditions sont réunies pour une explosion de la capitalisation :
  • les retraites vont devenir insuffisantes
  • l'épargne retraite, défiscalisée, est facilité Là où c'est choquant, c'est qu'on sait pertinemment que la capitalisation est :
  • très inégalitaire : plus on est riches, plus on a une "propension à épargner" importante.
  • très risquée. Aux Etats-Unis les pensions capitalisées ont perdu +de 20 % de leur valeur pendant la crise.

Retraites : Jean-Paul Delevoye a «oublié» de déclarer ses liens avec le monde de l’assurance - Le Parisien

Retraites : Jean-Paul Delevoye a «oublié» de déclarer ses liens avec le monde de l’assurance

La déclaration d’intérêts du haut-commissaire aux Retraites a été publiée samedi. Il y manque sa fonction d’administrateur au sein d’un institut de formation de l’assurance, révèle le Parisien. Une «erreur» de sa part, reconnaît l’intéressé.

EDIT: une réflexion intéressante d'@Augier sur Mastodon

1/ Je vois popper depuis le milieu de la soirée cet article du Parisien[1] indiquant que Delevoye, instigateur de l'actuel très controversé projet de réforme des retraites, aurait « oublié » de déclarer ses liens d'intérêts avec le monde des assurances.

Et je sens venir les théorie conspi de partout : Delevoye, est, évidemment payé par le monde des assurances pour faire passer cette réforme.

2/ Et j'aimerais émettre une théorie alternative, subtilement différente mais beaucoup plus plausible : c'est parce qu'il est proche idéologiquement des intérêts du monde des assurances, qu'il est prof dans leurs instituts de formation et qu'il souhaite faire passer la réforme des retraites.

Ça n'a l'air de rien, dit comme ça mais en fait, cette théorie inverse cause et conséquence pour substituer une explication bêtement conspi par une explication sociologique hautement probable.

3/ En d'autres termes : Delevoye n'est pas payé ni manipulé par le lobby des assurances pour faire passer la réforme, c'est parce qu'il souscrit au même modèle de société que celui promu par ces lobby qu'il s'y fait rémunérer et soutient la réforme.

Et il souscrit à ce modèle de société, parce qu'il fait parti de la même classe bourgeoise que les directeurs de sociétés d'assurance.

4/ Delevoye est pas du tout un pantin. Il est parfaitement conscient de ce qu'il fait et ça sert autant ses intérêts personnels que ce des assureurs. On le rappelle : Delevoye a été directeur d'entreprise. Et, en tant que directeur d'entreprise, ce dont il rêvait le plus, c'était d'employés corvéables, terrifiés d'êtres renvoyés dans l'armée de réserve des chômeurs précarisés.

5/ C'est pour ça qu'il faut comprendre que le combat démarré le 5 décembre n'est pas juste un combat pour préserver le statut co du système de retraite. Ça doit être une véritable reprise du combat des ouvrière et ouvriers contre la classe bourgeoise.

5 minutes et 4 faits pour convaincre de l’injustice et de l’absurdité de la réforme des retraites à venir

A lire.

Résumé perso à ressortir quand un convive me dit que je vis dans le monde des bisounours (les parenthèses sont de moi):

  1. Notre régime de retraite et la sécurité sociale dont il fait partie ne sont pas en danger financier et il n’y a donc pas nécessité à faire travailler les gens plus longtemps ou à réduire le niveau des futures pensions ( budget sécu 440 milliards d'€ / dette sécu COMPLÈTE 5,4 milliards)
  2. Non, notre espérance de vie n’est pas en constante augmentation et cela ne justifie pas qu’on travaille plus longtemps (boulots de moins en moins bons, soins de plus en plus inégaux, service public débordé par manque de moyens.)
  3. Augmenter l’âge de départ à la retraite (ou “âge pivot”) ne nous fera d’ailleurs pas travailler plus longtemps mais simplement gagner moins:en réalité, notre classe dominante ne veut pas nous faire travailler plus longtemps : elle veut simplement faire des économies sur nos pensions de retraites, en réduisant le temps durant lequel elles nous seront payés.
  4. L’objectif de cette réforme n’est d’ailleurs pas de « sauver le régime par répartition », mais bien de développer un système de retraites par capitalisation, très profitable pour tout le secteur assurantiel et bancaire.

Loïc Mathaud sur Twitter : Sinon ils peuvent juste payer leurs impôts qui serviront, entre autre, à l'éducation

Google qui fait un coup de com avec l'aide de notre très cher roi président.

flouze

Faisons nos comptes: petite «analyse» sans prétention:


En gros, ils «offrent» 100.000 «formations numériques» par an aux français (aucune précision sur la durée ou les modalités de ces formations, comme le nombre de participants par session, le contenu, le type de formation etc.)
Bon, mettons que chaque formation coûte à Google entre 500 et 1000€/pers. (supposition basée sur une recherche rapide du prix des formations au numérique, faute de mieux compte tenu de l'opacité de l'information). Coût total de l'opération pour le géant amerloque: entre 50.000.000 et 100.000.000 € par an.

Donc -c'est évident, mais ça va mieux en le disant- Google ne nous fait pas un cadeau avec cette proposition, il retourne une situation déjà scandaleuse à son avantage.


le colonel

Mais c'est nouveau ces petites formations si sympas, là ?!

Ben non.


secte

 Et on n'a pas encore parlé du contenu de ces formations ?!

Ben non, hein, ce serait trop simple. Quand on cherche un peu, on s'aperçoit que d'habitude, les «formations» proposées par Google sont à distance: on se connecte à un site et on suit un tuto amélioré... Coût réel de l'opération pour le géant étatsuniens, dont l'activité principale -rappelons-le- est l'hébergement de ses propres serveurs avec des capacités de stockage et de traitement dantesques: peanuts. Héberger une chtite plate-forme d'e-learning accessibles à 100.000 personnes par an... ?!

Mouhouhaha.

deplus

Qui plus outre (et non des moindres)

Quel contenu les victimes usagers de cette arnaque ce service vont-ils recevoir ? Petit florilège des «formations» proposées sur https://learndigital.withgoogle.com/pourlespros/topic-library :

  • Les opportunités qu'offre Internet (pour piner tout le monde, c'est bien ça ?!)
  • Vos premiers pas vers le succès sur Internet (facile, créez une entreprise basée en Irlande et pratiquez le fiscfucking)
  • Développez votre présence en ligne (et gavez-vous avec les données que vous collectez)
  • Communiquez grâce aux e-mails (ça sent la formation d'avenir)
  • Familiarisez-vous avec la recherche (apprenez à être dépendant de NOS services, les autres c'est tous des cons #traduisonsLes)
  • Faites-vous connaître grâce à la recherche (apprenez à nous payer pour remonter dans nos résultats)
  • Faites en sorte que la recherche fonctionne pour votre entreprise (cf ci-dessus)
  • Faites-vous remarquer grâce aux annonces sur les moteurs de recherche (cf ci-dessus)
  • Améliorez vos campagnes sur les moteurs de recherche (ha ben c'est tout pareil, alors ?!)
  • Aidez les gens près de vous à vous trouver en ligne (devenez de bons petits collabos en transmettant l'idée que seul Google est bien)
  • Tirez profit des opportunités qu'offre le mobile (et apprenez à pomper sans vergogne les données personnelles)
  • Approfondissez la publicité display (devenez un agent de cette société de merde où le CONsommateur doit être stimulé par la pub où qu'il se trouve cf https://lentreprise.lexpress.fr/marketing-vente/promotion-communication/la-pub-dans-les-toilettes-c-est-bon-pour-le-trafic_1526276.html attention, c'est l'express, donc, nausées à la clé)
  • Développez-vous à l'international (tout en n'ayant officiellement qu'une petite entreprise de 7500€ de capital)
  • La puissance de la vidéo sur Internet (et de la pub forcée avant les vidéos de votre plate-forme, et de la censure) etc. etc.

C'est chouette le formatage la formation proposée par ces salopards ?! un magnifique projet de société...


dans l'cul lulu

Conclusion

C'est de la mârde. Non seulement le président autorise Google à ne pas payer ce qu'il nous doit, comme à son habitude, mais en plus ils se foutent ouvertement de notre gueule en réchauffant du vieux vomi à la crotte de nez.

Quand le culot éhonté se mêle au cynisme le plus complet ça donne ça. A sa façon, Google est à l'humanité ce que les usines sont à la beauté: Vous savez, ces usines tellement hideuses et immondes qu'elles en deviennent fascinantes...

Face aux profondeurs abyssales de leur manque de solidarité et d'humanité, on est pris de vertige parfois.

Tu peux te les coller dans le côlon, tes formations gratuites, mon connard, on te les laisse et on va continuer à se former sans toi. En attendant, paye ce que tu nous dois, enfoiré.


résumé des sources:

Les députés adoptent l’obligation de déclarer tous ses identifiants électroniques

Super... comportement suspect ? -> obligation de dévoiler TOUS TES IDENTIFIANTS !!! TOUS !!!

"Un seul identifiant oublié, trois ans de prison et 45 000 euros d'amende"

Aïe.
Je résume les contre arguments ici (copicollage):

  1. Cette obligation « porte une forte atteinte aux libertés constitutionnelles : respect de la vie privée, secret des correspondances et droits de la défense ».
  2. « nul n’est tenu de participer à sa propre incrimination » (décision du Conseil constitutionnel du 4 novembre 2016 qui a rappelé « le principe selon lequel nul n’est tenu de s’accuser, dont découle le droit de se taire ».)
  3. cette mesure viendrait heurter le principe de nécessité puisque la loi sur le renseignement prévoit depuis le 24 juillet 2015 une armada de mesures pour « récupérer les identifiants techniques de connexion, sous le contrôle de la Commission nationale de contrôle des techniques de renseignement ou du juge administratif, qu’il s’agisse de l’accès aux données de connexion (article L. 851‑1 du Code de la Sécurité intérieure) ou du recueil en temps réel des données de connexion (article L. 851‑2 du Code de la Sécurité intérieure) ».
  4. les députés GDR ont jugé « paradoxal » d’inscrire cette obligation dans le droit commun alors qu’elle n’est pas prévue dans le cadre de l’état d’urgence, censé être plus sécuritaire que sécuritaire.



    Ugo Bernalicis (FI): « Donc, je résume : on est suspect, on n’a pas de preuve, on est suspect. On peut se voir poser un bracelet avec le consentement, on doit sinon pointer une fois par jour et puis en plus, on doit communiquer ses identifiants, numéro de téléphone, etc. (…) C’est aller très loin dans la remise en cause des libertés individuelles (...) ou alors les principes évoqués de se taire (…) ne veulent plus rien dire dans cette ère d’infrasoupçon »



    On est passé de présumé innocent à coupable par défaut tranquilou, comme ça, détendu du gland...

« Faut arrêter avec le méchant patron » – JCFrogBlog4

J'aime beaucoup ce billet, merci JCFrog !

Mais arguer de l’honnêteté de la majorité des employeurs pour par exemple casser le droit du travail est pour moi un non sens. On entend plus que cette chansonnette “il faut faire confiance” dans la bouche de nos gouvernants dirigeants. Il ne peut être question de confiance dans ces affaires. La loi est entre autre là pour protéger du pire. Cette position c’est pour moi comme vouloir adoucir la législation sur le crime organisé au prétexte que la plupart des citoyens sont honnêtes. C’est irresponsable.

Via Mastodon


L’Etat supprime les aides au maintien de l’agriculture bio

L'état décide de ne plus subventionner les exploitations bio actuellement en place, pour reporter les financements vers les "conversions" (les agriculteurs "traditionnels" qui passent bio). Le tout sur demande de laFNSEA, au motif que "le marché décidera".

Traduction : il y a un marché grossissant sur le bio, donc plutôt qu'aider les (plutôt petit) producteurs actuels à se maintenir ET d'aider les autres à se convertir, on préfère filer des thunes à la grosse agro-industrie représentée par la FNSEA.

D'une seule pierre deux coups : on mets les petits producteurs dans la merde, ce qui dégage le marché pour que les gros viennent s'imposer d'autant plus facilement qu'ils seront subventionnés et qu'ayant plus de moyens, ils pourront casser les prix.

Et à la fin, qui c'est qui va se retrouver dans quelques années avec une agriculture "bio" ultra-concentrée au service des grands groupe et de qualité dégueulasse ? Parce que bon, vu qu'il faut satisfaire une demande massive et qu'on va pas demander à la FNSEA de se tenir à des normes trop strictes (pas macronien, ça les normes trop strictes) on va voir les normes bio s'assouplir assez vite.

Rien à ajouter...

Via Riff's Links


Pétition · Président de la République Française: Réquisitionnez l'héritage de Liliane Bettencourt - Change.org

... cette année, la fortune de Liliane Bettencourt s’élevait à 35,8 milliards d'euros.
Ses revenus lui permettait de gagner en 19 minutes le salaire annuel moyen des Français.

Quand la plupart de nos concitoyens s'éteignent, c'est après avoir vécu avec une pension faible (Les retraités français reçoivent en moyenne 1.376 euros brut par mois) voire misérable (10% des retraités vivent sous le seuil de pauvreté). Dans de nombreux cas, c'est leur travail qui les a tués. Les ouvriers exposés à l'amiante, les agriculteurs aux pesticides, n'ont même pas pu bénéficier du repos que la société leur devait. Ils ne laissent souvent pas grand chose à leurs enfants, et la plupart des jeunes Français ne peuvent compter que sur eux pour accumuler de quoi vivre correctement.

  • Un cinquième de la fortune de Madame Bettencourt suffirait à résorber le déficit de la sécurité et de nous permettre d'avoir un système de santé digne de ce nom.


  • le gouvernement estime pouvoir économiser 1 milliards grâce à la baisse de 5€ d'APL. Ces 5€ constituent pourtant une somme non négligeable pour des gens qui sont le plus souvent pauvres et précaires [...] pourquoi ne pas prendre un 35ème de la fortune de Madame Bettencourt pour éviter d'avoir à ponctionner les Français qui sont dans le besoin ?

  • [les français] sont désormais 5 millions à vivre avec moins de 846€ par mois pour se nourrir, se loger, se vêtir, se soigner. Si on répartissait la fortune de Liliane Bettencourt entre tous ces gens, ils empocheraient chacun 7160€ et leur vie changerait.

    Liliane Bettencourt avait hérité de sa fortune. [...] Ses héritiers vont maintenant prendre sa suite. Ils n'ont rien fait pour ça. Aucune religion, aucune morale, aucun système philosophique ne justifient sur terre la possession d'une telle somme.

Dis donc, je ne suis pas seul à gueuler contre la fortune des supernantis...

Pensée du jour

Quand j'entends Macron dire que les jeunes doivent rêver de devenir milliardaires, ça m'énerve. Hé, Macron, ce n'est pas le travail personnel qui forge les fortunes, c'est l'égoïsme et le manque de morale.

Et moi, je n'ai pas envie d'une société où tout le monde est égoïste et ne pense qu'au flouze. Toi, tu en as envie, mon petit Macron, d'une part parce que tes valeurs sont toutes orientées vers l'argent à un point qu'il ne te vient même pas à l'esprit qu'une autre vision de la vie existe et d'autre part parce qu'une société basée sur l'égo en général et sur l'égoïsme en particulier est une société divisée dont les citoyens ne songent même pas à se regrouper autour de luttes communes...

Toutefois, mon petit Macron, tu n'as pas complètement tort quand tu dis que l'argent se gagne par le travail... en effet, l'argent des uns se gagne par le travail des autres.

Quand un de tes copains fait fortune, c'est en privant ses employés d'augmentations légitimes ou d'améliorations de leurs conditions de travail (quand évidemment, il n'a pas tout bêtement hérité de sa fortune: lorsque la Bétencourt nous fait la morale en disant qu'elle a travaillé pour obtenir son argent, j'ai envie de lui mettre le nez à gauche des yeux...)

Il y avait une époque où le salaire du patron était (un peu) justifié par le fait qu'il portait toute la responsabilité de l'entreprise. Mais aujourd'hui, même le patron qui coule la boîte se gave comme un gros porc en partant. En plus, quand il y a des problèmes graves, il leur suffit de refuser de répondre aux questions et le tour est joué.

Non, petit bonhomme, ce n'est pas le travail qui forge la fortune, c'est l'égoïsme et l'absence de morale.

Fil RSS des articles