Retraites : Jean-Paul Delevoye a «oublié» de déclarer ses liens avec le monde de l’assurance - Le Parisien

Retraites : Jean-Paul Delevoye a «oublié» de déclarer ses liens avec le monde de l’assurance

La déclaration d’intérêts du haut-commissaire aux Retraites a été publiée samedi. Il y manque sa fonction d’administrateur au sein d’un institut de formation de l’assurance, révèle le Parisien. Une «erreur» de sa part, reconnaît l’intéressé.

EDIT: une réflexion intéressante d'@Augier sur Mastodon

1/ Je vois popper depuis le milieu de la soirée cet article du Parisien[1] indiquant que Delevoye, instigateur de l'actuel très controversé projet de réforme des retraites, aurait « oublié » de déclarer ses liens d'intérêts avec le monde des assurances.

Et je sens venir les théorie conspi de partout : Delevoye, est, évidemment payé par le monde des assurances pour faire passer cette réforme.

2/ Et j'aimerais émettre une théorie alternative, subtilement différente mais beaucoup plus plausible : c'est parce qu'il est proche idéologiquement des intérêts du monde des assurances, qu'il est prof dans leurs instituts de formation et qu'il souhaite faire passer la réforme des retraites.

Ça n'a l'air de rien, dit comme ça mais en fait, cette théorie inverse cause et conséquence pour substituer une explication bêtement conspi par une explication sociologique hautement probable.

3/ En d'autres termes : Delevoye n'est pas payé ni manipulé par le lobby des assurances pour faire passer la réforme, c'est parce qu'il souscrit au même modèle de société que celui promu par ces lobby qu'il s'y fait rémunérer et soutient la réforme.

Et il souscrit à ce modèle de société, parce qu'il fait parti de la même classe bourgeoise que les directeurs de sociétés d'assurance.

4/ Delevoye est pas du tout un pantin. Il est parfaitement conscient de ce qu'il fait et ça sert autant ses intérêts personnels que ce des assureurs. On le rappelle : Delevoye a été directeur d'entreprise. Et, en tant que directeur d'entreprise, ce dont il rêvait le plus, c'était d'employés corvéables, terrifiés d'êtres renvoyés dans l'armée de réserve des chômeurs précarisés.

5/ C'est pour ça qu'il faut comprendre que le combat démarré le 5 décembre n'est pas juste un combat pour préserver le statut co du système de retraite. Ça doit être une véritable reprise du combat des ouvrière et ouvriers contre la classe bourgeoise.

✍ Écrire un commentaire

les commentaires relevant du SPAM seront filtrés et dégagés direct...

Quelle est le septième caractère du mot zyr46met ?