L'école oui, mais pas comme ça...

Depuis deux semaines,

l'école où va mon petit dernier a pris les choses en main pour essayer de faire au mieux avec une situation de reprise bien bien pourrie... Ils ont fait passer des questionnaires pour savoir qui viendrait selon les conditions éventuelles et ils nous ont expliqué ce que serait la vie de nos gamins à l'école.

  1. distance sociale rigoureuse y compris dans la cour ou les enfants sortiront par groupes, en restant loin les uns des autres.
  2. règles de circulation drastiques en classe
  3. impossibilité pour l'enseignant de s'approcher pour aider les enfants
  4. jeux d'école bannis et interdits car trop complexes à décontaminer.

Au même moment, je suis tombé sur la photo suivante dans un fil mastodon:

ecoledeconfinée.jpeg

Et elle m'a brisé le coeur...

Je sais

que les directeurs d'écoles ont pris ces décisions pour respecter des directives de déconfinement ridicules et trop précoces, je sais qu'ils en sont eux-aussi victimes (sauf qu'en plus ils doivent tout organiser sans moyens supplémentaires): tout ce que je vais dire n'est donc absolument pas une critique de mes collègues professeurs des écoles, que je remercie au passage pour le boulot qu'ils ont fait et qu'ils se préparent à faire.

Le problème de ce déconfinement scolaire, hormis le fait qu'il a été ordonné en dépit du bon sens et pour des raisons économiques au lieu de sanitaires, c'est qu'il oublie, excusez-moi du peu, le fondement de l'école et de la société qui est le contact humain: on cherche à faire du contact humain sans faire de contact humain.

L'école,

ce n'est pas que des fiches de grammaire, des cahiers de maths, de la lecture, des évaluations... c'est aussi les copains, faire les fous dans la cour, grimper sur le château, se prendre pour un pirate et s'écorcher un peu les genoux, se disputer et de pardonner... l'école c'est aussi le regard de la maîtresse qui voit que tu fais de ton mieux, c'est le maître qui vient regarder ton travail pour t'expliquer comment tu peux l'améliorer, c'est le dessin que tu as fait pour l'enseignant que ce dernier affiche au-dessus de son bureau en faisant de toi la star des 15 prochaines minutes...

L'école c'est aussi des moments d'insouciance : les mêmes moments d'insouciance qui nous manquent tellement une fois devenus adultes... Voilà ce qu'on propose aux mômes: une école vidée des rapports humains et de l'insouciance, une école organisée avec une rigueur logistique de robot pensée par des adultes qui n'auront pas à la subir, lu cul vissé dans leur fauteuil de ministre... une école déshumanisée dans laquelle on a banni l'insouciance à coups de pied dans le badaboum.

Le résultat ?

Ben les mômes sont inquiets et stressés à l'idée d'y retourner.

Le mien a peur d'y aller. Déjà que le fonctionnement de l'école n'est pas le plus adapté pour lui vu qu'il est à la limite du TDA avec un cerveau qui cartonne à 1000 à l'heure, watmille idées en même temps, toujours un truc à dire et une hyper sensibilité doublée d'une tendance à se mettre la pression... Le seul truc qui lui va, c'est qu'on s'occupe de lui, qu'on le rassure, qu'on prenne le temps de se mettre à côté, qu'on le félicite, qu'on le valorise...

Soyons clairs: il a épuisé plusieurs enseignantes et on a passé des dizaines d'heures en RDV chez des spécialistes divers, à faire des bilans etc...

Mais pour lui, l'école à la maison, c'est super: on s'occupe de lui, il peut prendre son temps, quand il pète un plomb il peut aller se calmer dans sa chambre, la récré c'est à faire le fou dans le jardin ou à se jeter sur ses lego pour bricoler des trucs...

Désolé, mais je ne me vois pas le renvoyer dans une école qui va lui demander de ne pas bouger, d'être entièrement autonome, de rester tout seul dans son carré sans jouer et sans jouets... je refuse de le rendre malheureux exprès.

Je le renverrai quand l'école sera redevenue un endroit pour les enfants.

❝ 2 commentaires ❞

1  Jerry Wham le

Tout pareil. D'autant plus que ce "retour" à l'école n'est que du saupoudrage (2jours/semaine) jours durant lesquels ils ne vont apprendre qu'à se méfier des autres. Tout le contraire de l'école. On a la chance de pouvoir les garder mais ce n'est malheureusement pas le cas pour tout le monde.

 
2  Sammy le

 

Fil RSS des commentaires de cet article

✍ Écrire un commentaire

Inutile de poster un commentaire à la con pour vous faire de la pub, ce sera filtré et dégagé direct...

Quelle est la troisième lettre du mot kfqns ?