Un article du nouvel Obs

Un article du Nouvel Obs qui m'a paru intéressant, histoire de proposer aussi un argument en faveur du vote et pas seulement en faveur de l'abstention. Pour tout dire, je m'interroge toujours...

Au passage, si le Nouvel Obs veut que je retire le scan, qu'il me contacte ou me laisse un commentaire, pas de soucis. alt

❝ 1 commentaire ❞

1  Jerry Wham le

> L'enjeu n'est pas de refaire le monde mais éviter qu'il ne se défasse.

C'est trop tard. Les jeux sont faits et le monde (franco-français) tel qu'on le connaît est fini.
Que ce soit l'une ou l'autre, nous allons perdre nos acquis sociaux et ce qui a fait la France, au profit d'une mondialisation qui nivelle par le bas.

Macron au pouvoir, ce sera l'Europe du fric d'abord au détriment de ce qu'est la France.

Je comprends le discours de Mélenchon qui refuse de se prononcer car il n'y a pas d'alternative viable. Soit on laisse les restes de la France telle qu'on la connaît au capital, soit on les laisse aux nationalistes et leurs dérives.

> Être tellement à gauche que l'on n'arrive plus à cerner le danger de l’extrême droite, voici un concept étrange.

Le problème n'est pas là. Ce n'est pas parce que l'on est très à gauche que l'on porte des œillères et que l'on ne voit plus ce qui se passe : on nous demande de faire le choix entre deux politiques du Mal. "Choisir le moindre mal est encore choisir le Mal". Et pour certains, dont je suis, ce choix n'est simplement pas envisageable.

> Il s'agit de dire à l'Europe et au monde que le tsunami nationaliste qui s'abat sur l'Occident est largement minoritaire en France...

Là aussi, je ne suis pas d'accord. Ce n'est pas un mouvement minoritaire mais au contraire largement majoritaire, qu'il s'exprime par les voix de l'ensemble des autres candidats, sauf celles de Macron et Fillon.

> Nous aurons le temps ensuite (...) de reconstruire (...). Pour cela, il faut d'abord que la République, la société ouverte, l'Union Européenne survivent. On a beau couper les cheveux en quatre, cela passe uniquement par un bulletin Emmanuel Macron.



Là aussi, il a tout faux. Un vote Macron, c'est la fin de la République et de l'identité nationale.

Actuellement, l'Europe fait tout pour destituer les peuples de leur souveraineté nationale. Il y a qu'à voir comment se font les lois, ce que les états sont obligés d'appliquer malgré des lois votées localement (OGM, destruction des services publics et du fonctionnariat, de la Sécurité Sociale...). On destitue également les peuples de leur histoire et de leur langue en faisant de l'anglais la langue par défaut. Il suffit de regarder ce qui se passe dans nos universités où l'on oblige que les cours soient donnés en anglais.

Alors non, je n'aiderai pas Macron a remporter le deuxième tour.

Qu'il se démerde.

Je ne cautionnerait ni la pourriture de cette merde capitaliste ni les fétides relents xénophobes de l'autre blonde.

 

Fil RSS des commentaires de cet article

✍ Écrire un commentaire

les commentaires relevant du SPAM seront filtrés et dégagés direct...

Quelle est la deuxième lettre du mot fpfem ?