Réflexions sur l'Abaya : Un point de vue d'un Tunisien : r/france

J'ai retrouvé le post Reddit d'origine de ce texte copié collé sur la river et que l'on peut rapprocher de la vidéo de Kahina Balhoul (femme Imam) , trouvée sur masto (https://piaille.fr/@petaramesh/111000388869533671 ) https://www.youtube.com/watch?v=aBZpiAyifr0

Les deux opinions me paraissent intéressantes car proposées par des gens concernés et légitimes: ils savent de quoi ils parlent et ne peuvent être soupçonnés d'être antimusulman...

En effet, j'ai souvent l'impression qu'on est arrivé à une telle radicalisation des positions à ce sujet qu'il ne peut plus y avoir de réflexion un peu objective sans qu'on soit immédiatement noyé dans un brouhaha d'accusations... Pourtant, le sujet n'est pas simple à trancher ou à résoudre...

En tant que Tunisien, je tiens à souligner que le mot "Abaya" est totalement étranger à notre culture en Tunisie (et au Maghreb tout entier à ce que je sache). Ce vêtement, l'abaya, est spécifique à l'Arabie Saoudite et au pays du Golf et reflète l'influence du wahhabisme et de l'islamisme radical en France. En tant que Tunisien, j'ai une compréhension approfondie des aspects religieux et historiques de l'islam, et je peux affirmer avec certitude que nos ancêtres n'ont jamais porté ce type de vêtement, et encore moins le voile.

Le port du voile est devenu une question politique, notamment grâce aux Frères musulmans, qui ont promu cette pratique. Il est intéressant de noter que même à Al-Azhar en Égypte, une institution enseignant la théologie musulmane, les étudiantes ne portaient pas de voile dans les années 60 et avant. Le voile est donc une tendance relativement récente, propagée à travers les médias depuis la défaite de 1967 et l'essor de l'islamisme, consécutif au déclin du nationalisme arabe laïque et l'enrichissement des pays du Golf.

Il est important de noter que le Maghreb n'avait aucune tradition de voile ou d'abaya avant ces événements. Il est donc regrettable de voir que certains Maghrébins islamistes (y en a aucune doute pour moi) utilisent ces vêtements saoudiens, qui n'ont aucun lien avec notre culture, pour exprimer leurs opinions politiques en France. Cette stratégie est superficielle et déplorable, car elle utilise les enfants comme instruments politiques.

En ce qui concerne la France, il est évident que les gouvernements incompétents, comme beaucoup de l'élite politique mondiale aujourd'hui, tentent de diviser pour mieux régner. Ces questions détournent l'attention des problèmes réels en France. Nous avons des liens historiques étroits avec la France et nous savons qu'elle fait face à de véritables défis (comme les coups d'État en Afrique, qui sont un symptôme réel, la réforme des retraites on n'en parle plus..je veux pas parler d'autres points la pour ne pas m'accuser de se mêler de la politique interne de la France même si j'y réside mais bon..je veux que l'idée soit claire).

Il est triste de constater que la plupart des gens tombent facilement dans ce piège, ce qui pourrait conduire à des divisions internes et à des conflits. Malheureusement, comprendre ces problèmes nécessite un effort d'étude de l'histoire et des enjeux complexes. La montée de l'islamisme est liée au pétrole du Golfe, et il est important de rappeler que l'islam est une religion vieille de 1500 ans, la tendance habit islamique ça date de 1967..La révolution islamique en Iran à rendu les choses encore pire. Le judaïsme et le christianisme ont évolué au fil du temps pour s'adapter à la laïcité, et c'est le résultat d'années de luttes acharnées en France contre le clergé pour séparer l'église de l'état et garantir la liberté de conscience, et ceci est en rapport étroit avec la devise nationale liberté égalité fraternité. C'est un pilier de la république. Malheureusement la plupart des immigrés ne connaissaient pas l'histoire de ce pays, je connais même des français qui ne connaissent pas cette Histoire. La laïcité en France c'est le fruit de luttes historiques. Quant à l'islam, il n'a pas encore connu cette transformation, en grande partie en raison de la légitimité que certains dirigeants moyenâgeux tirent de la religion pour maintenir leur pouvoir (Iran, Arabie Saoudite...).

Ces dirigeants financent des mouvements radicaux et des mosquées en France pour propager une vision extrémiste de l'islam. De plus, certaines puissances mondiales continuent de soutenir ces régimes moyenâgeux en raison de leurs intérêts pétroliers. Tant que la situation au Moyen-Orient ne changera pas, les tensions en France risquent de perdurer, et les gouvernements incompétents en tiront toujours profite.

https://www.reddit.com/r/france/comments/16cujs0/r%C3%A9flexions_sur_labaya_un_point_de_vue_dun_tunisien/

❝ 8 commentaires ❞

1  duke le

Hello Bronco, hello le monde,


Son point de vue est intéressant et infiniment plus que les affirmations incohérentes (pour pas dire tout simplement pétées) de nos gouvernements sur cette question.


J'aimerai qu'on soit tous convaincu qu'il faut avoir ce genre de témoignage pour arbitrer une volonté d'interdire quoique ce soit avec le prétexte de la "laïcité". Mais les médias dominants et les (mauvais) politiques roulent sur ce genre de nécessité pour nous diviser un peu plus et ajouter à la confusion sur le principe de laïcité.


Parler de 67 cas sur les abayas à la rentrée contre des milliers de postes qui manquent pour les profs, les ressources absentes, le salaire qui stagne, une considération infantilisante de leur responsabilité, etc... c'est un traquenard gros comme une montagne (Attal est vraiment un connard mais c'est le rôle des ministres j'en suis convaincu : ils sabotent).


Perso, je me souviens bien de l'époque ou "on" a fait cette loi contre les signes religieux ostensibles : j'étais à la fac et j'ai vu les dérives que cela entraîne. L'ennemi musulman était déjà désigné, la loi peut ignorer votre croix de catho, mais jamais le voile d'une musulmane (française ou non).
J'ai beau avoir un passif anti-religieux, je crois faire la différence entre mon avis et les millions de français (les musulmans en première ligne) qui subissent ce sabotage institutionnel. D'ailleurs, à cette époque, j'ai pris parti lorsqu'une amie se faisait virer de cours à cause de son voile : j'ai mis des chasses au prof en lui rappelant son devoir et le principe de laïcité et je suis sorti avec elle. Malgré l'embarras que cela a pu lui causé en plus (j'ai discuté pour savoir comment elle l'a reçu), je ne regrette pas d'être intervenu. Mais c'était un petit geste inutile, à peine suffisant pour perturber l'autorité du prof et lui remettre les pendules à l'heure, à peine suffisant pour marquer un soutien nécessaire à une collègue étudiante et amie.


On a tout ce qu'il ne faut pas dans cette loi : discrimination à partir de votre religion (maintenant supposée) et renversement du devoir de neutralité de la laïcité (ce ne sont plus les agents de l'état qui doivent faire preuve d'impartialité sur la religion d'un usager mais l'usager qui doit effacer son appartenance). Est-ce que dans le domaine juridique on pourrait remplacer la présomption d'innocence par la présomption de culpabilité sans changer le titre ? J'en doutais, jusque-là mais on franchit un nouveau cap.


Cette loi scélérate casse le principe de laïcité et retourne les esprits contre ce principe (que je défends dans sa version de 1905). L'inertie depuis 2004 et l'absence de formation civique ont fait un cocktail de fin de soirée : les nouvelles générations (et pas qu'elles) sont généralement confuses sur ces principes et saoulées par les débats stériles imposés en haut lieu et dans les mauvaises rédactions.


Cette inertie qui se base sur des éléments "superficiels", je la crains plus qu'un Attal ou un Macron car c'est elle qui leur donnera raison dans leur folie. Le pire scénario, c'est que "nous" allons valider leur sabotage à force d'être forcé et saoulé sur un discours monotone.


Je vais être très pessimiste mais on a déjà dans ce pays des milices bien fachos qui organisent des "ratonnades" contre les "migrants" et un discours haineux ou a minima un harcèlement collectif envers les musulmans en france. C'est une petite poudrière que nos gouvernements successifs ont malheureusement alimenté sans avoir l'air d'y toucher. L'enjeu derrière n'est pas seulement la défense de la laïcité et surtout des musulmans ou toute autre personne qui se fera visé à cause de ses vêtements (-.-). L'enjeu est de pouvoir rétablir ce qui fait partie des principes fondateurs de notre société moderne et de l'égalité qui doit être instaurée entre tous les citoyens.


S'ils peuvent mettre à terre ce grand principe dont on se vante tant, ils pourront passer à une autre catégorie arbitraire de la population. Ils nous divisent. On est déjà très divisés dans notre rapport au travail, au logement, au médical, etc... et la collectivité ne supportera pas les conséquences. L'état se désengage, chacun pour soit.


On ne peut pas attendre que ça passe, il n'y aucun terminus sur cette voie (je ne voudrais pas citer l'histoire à tort et à travers mais j'y pense très fort...). J'ai la conviction qu'on doit s'engager dans ces discussions pour rétablir les priorités, le sens des mots. Vous n'êtes pas musulman, ni même catho ou rien de religieux donc vous n'êtes pas concerné ? Je ne crois pas justement, ces sujets nous engagent tous, le minimum est de s'approprier ces sujets. Mais c'est un investissement et un luxe qui passera toujours après le fait d'avoir un toit, de quoi manger et vivre.


Je nous souhaite bonne chance dans cette lutte

 
2  Bronco le

Je suis d'accord avec toi, d'autant plus que j'ai été contraint de suivre la «formation laïcité» dans mon établissement et que j'ai bien vu que les formateurs, qui sont des amis dont on ne peut douter de la bienveillance et de la tolérance, étaient parfois bien embêtés par mes questions.
Je suis d'accord avec toi sur le constat, les dérives évidentes, l'état du système éducatif (que je subis de l'intérieur), la droitisation de l'échiquier politique, les mauvaises intentions des ministres successifs et la manipulation qu'ils font de tout ça...
Tous ceux qui me lisent un tant soit peu régulièrement n'ont aucun doute sur ma position quand aux interdictions en général et vestimentaires en particulier...
Personne ne peut douter que je suis vent debout contre l'exclusion des élèves sur ce genre de critères car à mes yeux «liberté, égalité, fraternité» est un phare, un roc auquel je m'accroche désespérément... la relation humaine avec les mômes est ce qui fait que je reste dans ce boulot et JAMAIS je ne participerai à l'exclusion d'une élève pour des critères ethniques, religieux, vestimentaires etc... JA-MAIS (quoi qu'il m'en coûte)
Je suis d'accord avec toi sur ce qu'est la laïcité et sur ce qu'elle devrait rester... sur la division de la population savamment orchestrée par les gouvernements, sur la dangerosité des milices de plus en plus décomplexées (qui, elles, me font vraiment peur)...
Et je suis d'accord avec toi pour dire qu'en fin de compte, les premières victimes, ce sont toujours mes concitoyennes et concitoyens musulmans... victimes des DEUX tendances: l'extrême-droitisation MASSIVE de l'espace politique (le plus important à mes yeux) mais aussi d'un fondamentalisme religieux qui ne leur sera que préjudiciable à eux en particulier. Et du coup, j'écoute leur argument et leur peur du fondamentalisme, car ils savent mieux que moi de quoi ils parlent.


L'argument du post est valable: l'église catholique a du être mise au pas de la laïcité et, si on regarde, de temps en temps, on la voit tenter de se rebiffer... quand un prêtre prétend que «les lois de Dieu sont au-dessus de celles des hommes» pour protéger des pédophiles par exemple...


Justement, je crois sincèrement que c'est la discussion, l'échange, la compréhension et la considération qui peuvent être une voie d'amélioration... pas l'interdiction en elle-même qui ne fera toujours que servir la provocation et la radicalisation, donc le fondamentalisme, qui doit bien se frotter les mains, comme Marine Lepen.


Je me joins à toi pour nous souhaiter bonne chance... on va en avoir vachement besoin.

 
3  duke le

Amen, inchallah


C'est vrai que sur le fondamentalisme religieux, on est pas au clair. C'est tout à ton honneur de mettre en avant le témoignage des premiers concernés, ça devrait être une démarche globale pour la collectivité mais bon... (tu as bien résumé le "marasme politique", "on" patauge et il ne faut pas se laisser faire).


Force et courgette

 
4  Bronco le

C'est bon les courgettes 🤘😍💡

 
5  Olivier 1/ le

"Les deux opinions me paraissent intéressantes car proposées par des gens concernés et légitimes: ils savent de quoi ils parlent et ne peuvent être soupçonnés d'être antimusulman... "
Faux ! C'est pas les millions de morts des guerres entre sunnites, chiites, alaouites qui peuvent te démentir, ils sont morts.
Et c'est la même chose chez les chrétiens, dans toutes les religions, un peu partout en fait et même dans les familles.
Ça me fait penser à La Malinche en Amérique du sud, cette femme indienne compagne de Cortés sans qui la colonisation de l'Amérique n'aurait pas pu réussir. Elle était la reine d'une communauté indienne qui était en guerre contre les Incas, elle parlait plusieurs langues et a profité de Cortés pour régler leur compte aux Incas qui avaient décimé son peuple.


 
6  Bronco le

@Olivier
Merci pour ce point de vue intéressant que je résumerais comme suit: ce n'est pas parce que deux personnes appartiennent apparemment - vues de l'extérieur - à la même communauté qu'elles sont bienveillantes l'une avec l'autre...


Je comprends tes réserves et c'est une chose qui ne m'était pas venue à l'esprit. Merci encore d'avoir pris le temps d'attirer mon attention dessus.


Toutefois, ce que ces témoignages remettent en cause, c'est moins la religion que le fondamentalisme lui-même. Or, le fondamentalisme religieux est une forme de fascisme.


Après, le souci reste toujours le même: pour lutter contre un fondamentalisme (très?) minoritaire, on établit un climat de suspicion permanent et de persécution systématique... la matraque et pas l'éducation, la sanction et pas l'entente... tout en s'empressant d'installer un fascisme d'extrême droite bien réel et de moins en moins minoritaire, lui... (surveillance de masse, police toute puissante et impunie, racisme d'état, fichage, blocage de réseaux, atteintes à la liberté d'expression, de la presse, de manifester, tolérance envers les milices neo nazies mais dissolution des assos d'opposants de gauche...)


Je reste - évidemment - d'accord sur le fait que cette histoire d'abbaya n'est qu'une muleta qu'on agite pour détourner l'attention de tout l'inacceptable qu'on se fade à longueur d'année.


Si j'ai partagé ces liens, c'était plus parce que ces personnes sont, quoi qu'on en dise, plus informées et pertinentes que moi pour parler ce ce sujet.

 
7  Olivier 1/ le

ps exemple contemporain : Zemmour, le mec juif qui est pro Pétain, fallait le faire quand même, je suppose que c'est pour des raisons familiales qu'il déteste "certains juifs", faudrait lire ses livres pour avoir une piste de réponse, ce à quoi j'ai jamais pensé.

 
8  Olivier 1/ le

Merci pour ta réponse bienveillante.
Je partage ton point de vue en général et en particulier dans cette publication à propos des dangers de la montée du régime de la matraque, de la division de l'opinion et son instrumentalisation avec la tenue vestimentaire des collégiennes et lycéennes.
A propos du pauvre ignorant et paumé Zemmour, il y a un article de Gérard Miller, dans Le Monde d'aujourd'hui intitulé « Jamais un aussi grand nombre de juifs français n’ont perdu à ce point leur boussole morale ». Il apporte un autre point de vue pour expliquer le pétainisme de Z.
Merci pour la publication, les coms et la discussion
A+ Warrior


 

Fil RSS des commentaires de cet article

✍ Écrire un commentaire

les commentaires relevant du SPAM seront filtrés et dégagés direct...

Quelle est le deuxième caractère du mot n3bzu2w ?