La vidéo sur le consentement expliqué avec du thé traduite en français | Actualités

Si vous faites du thé et que vous en proposez à quelqu’un qui accepte, il n’y a pas de problème.
Si vous proposez du thé à une personne qui n’est pas sûre de vouloir en prendre, il ne faut pas décider à sa place, ou la faire boire de force. En effet, le simple fait d’avoir fait cette tasse de thé ne vous donne pas le droit absolu de voir cette personne la boire.
Si la personne à qui vous proposez du thé répond « non, merci », alors, ne lui faites même pas de thé, ne lui faites pas boire du thé de force, ne l’engueulez pas parce qu’elle ne veut pas de thé !
Si quelqu’un accepte du thé, et refuse par la suite : vous serez bien sur embêté-e d’avoir fait du thé pour rien, mais personne n’est obligé de boire du thé s’il ou elle n’en a pas envie !

Via SammyFisher


Réforme de l'apprentissage : "Les formations ne correspondent plus aux besoins des entreprises"

@SammyFisher: Merci ! c'est exactement ça !


Le type cité dans l'article, patron d'une "PME industriellle" disait en substance "les apprentis, c'est nul, ils savent rien faire, l'école ne leur a rien appris, du coup nous on perd du temps à les former"

Mais purée de patates chaudes, n'est ce point précisément à ça que sert l'apprentissage ? Les apprentis ne coûtent rien aux entreprises, et elles voudraient en plus qu'ils/elles fassent le boulot à la place de leurs employée·e·s ? (ou plutôt : à la place d'embaucher des employée·e·s) ? Mais, triste sire à courte vue, si des gosses entrent en apprentissage, n'est ce pas justement pour apprendre quelque chose ? L'apprenti·e qui entre dans un salon de coiffure, dans une entreprise de plomberie ou dans un commerce, n'est ce pas justement pour que le patron -tout fier quand il s'agissait de toucher la thune et foutre un autocollant sur sa porte- lui apprenne son métier ?!?

Non ! Encore une fois, c'est l'école qui doit tout faire (éduquer vos gosses ET leur apprendre un métier) pendant que ceux dont c'est le rôle (les entreprises dans le cas qui nous concernent) ne font RIEN et se contentent de chouiner.

Et ça m'énerve d'autant plus que ça s'inscrit dans la droite ligne de cet immonde slogan du MEDEF ["Si l'école faisait son travail, j'aurais un travail"][1], affirmant crûment et sans ambages que, si des gens sont au chômdu, ce n'est pas la faute de leur boîte qui les a viré pour faire plaisir aux actionnaires, ni du banquier qui a refusé un prêt au patron de la PME, ni d'une mesure gouvernementale qui, par exemple, déciderait de diviser par 2 le prix auquel EDF rachète l'énergie éolienne, non, non, non, c'est juste la faute de l'école qui leur a mal appris les tables de multiplication et la liste des sous-préfectures de la Nouvelle Aquitaine et des Hauts-de-France.
BULLSHIT BULLSHIT BULLSHIT BULLSHIT BULLSHIT


Via SammyFisher

Top 10 des clés utiles pour comprendre la situation en Catalogne

Qui aurait pu dire qu'on trouverait un bon résumé d'une situation politique complexe et grave dans un site comme Topito (classé dans la rubrique «conneries» de mon plugin de lecteur RSS) ?!

Résumé:

  1. Le catalanisme a des origines anciennes
  2. Le catalanisme est un mouvement trans-partisan (à la fois de gauche et de droite, pour des raisons évidemment différentes)
  3. Des enjeux économiques très forts
  4. Une plus grande autonomie votée, puis annulée
  5. Un premier référendum a eu lieu en 2014 (trop peu représentatif et condamné par Madrid par la suite)
  6. Les indépendantistes sont majoritaires depuis 2015 en Catalogne (à mon avis, moins qu'on le pense, mais il aurait fallu laisser la Catalogne organiser le référendum pour le savoir)
  7. Le référendum a été interdit par le gouvernement espagnol
  8. Le gouvernement espagnol a mis en place un attirail de répression très puissante (dans la droite ligne de la loi Mordaza lien )
  9. La situation est désormais totalement ingérable
  10. L'enjeu européen

    Ce à quoi j'ajouterais

  11. Rajoy est un trou du cul libéral et conservateur, donc, la liberté des peuples, il s'en tamponne le fondement avec une clé de douze.

Finalement, la réaction de Madrid à la demande de la Catalogne me semble disproportionnée et contre productive:

  • la volonté de la Catalogne est légitime, au nom du droit des peuples à décider de leur destin et ce quoi qu'on pense de l'indépendance.
  • en interdisant le référendum, Madrid a perdu une occasion de montrer que les indépendantistes n'étaient pas forcément majoritaires: il aurait mieux valu encourager les catalans à se rendre aux urnes en masse en faisant valoir le processus démocratique.
  • une fois l'interdiction posée, Rajoy n'avait plus le choix que d'user de la force (ben oui, il va pas se dégonfler, hein ?! c'est un connard je rappelle): sa plus énorme connerie... Je suis français et catalan d'origine, j'aime autant vous dire que forcer un catalan à quelque-chose, c'est pas gagné d'avance (c'est pas pour rien que leur symbole est un âne, on dit «catalá burru» soit catalan = âne). Du coup, employer la force n'a conduit qu'à indigner et donc radicaliser les «indépendantistes mous» et à pousser les indécis vers les urnes pour punir le pouvoir central.

    Résultat: plus de 800 blessés dans la répression policière d'un événement démocratique pacifique. En Europe. En 2017.

    Pas étonnant, toute proportion gardée, qu'on retrouve des slogans antifranquistes dans les rangs catalans...


Les députés adoptent l’obligation de déclarer tous ses identifiants électroniques

Super... comportement suspect ? -> obligation de dévoiler TOUS TES IDENTIFIANTS !!! TOUS !!!

"Un seul identifiant oublié, trois ans de prison et 45 000 euros d'amende"

Aïe.
Je résume les contre arguments ici (copicollage):

  1. Cette obligation « porte une forte atteinte aux libertés constitutionnelles : respect de la vie privée, secret des correspondances et droits de la défense ».
  2. « nul n’est tenu de participer à sa propre incrimination » (décision du Conseil constitutionnel du 4 novembre 2016 qui a rappelé « le principe selon lequel nul n’est tenu de s’accuser, dont découle le droit de se taire ».)
  3. cette mesure viendrait heurter le principe de nécessité puisque la loi sur le renseignement prévoit depuis le 24 juillet 2015 une armada de mesures pour « récupérer les identifiants techniques de connexion, sous le contrôle de la Commission nationale de contrôle des techniques de renseignement ou du juge administratif, qu’il s’agisse de l’accès aux données de connexion (article L. 851‑1 du Code de la Sécurité intérieure) ou du recueil en temps réel des données de connexion (article L. 851‑2 du Code de la Sécurité intérieure) ».
  4. les députés GDR ont jugé « paradoxal » d’inscrire cette obligation dans le droit commun alors qu’elle n’est pas prévue dans le cadre de l’état d’urgence, censé être plus sécuritaire que sécuritaire.



    Ugo Bernalicis (FI): « Donc, je résume : on est suspect, on n’a pas de preuve, on est suspect. On peut se voir poser un bracelet avec le consentement, on doit sinon pointer une fois par jour et puis en plus, on doit communiquer ses identifiants, numéro de téléphone, etc. (…) C’est aller très loin dans la remise en cause des libertés individuelles (...) ou alors les principes évoqués de se taire (…) ne veulent plus rien dire dans cette ère d’infrasoupçon »



    On est passé de présumé innocent à coupable par défaut tranquilou, comme ça, détendu du gland...

« Faut arrêter avec le méchant patron » – JCFrogBlog4

J'aime beaucoup ce billet, merci JCFrog !

Mais arguer de l’honnêteté de la majorité des employeurs pour par exemple casser le droit du travail est pour moi un non sens. On entend plus que cette chansonnette “il faut faire confiance” dans la bouche de nos gouvernants dirigeants. Il ne peut être question de confiance dans ces affaires. La loi est entre autre là pour protéger du pire. Cette position c’est pour moi comme vouloir adoucir la législation sur le crime organisé au prétexte que la plupart des citoyens sont honnêtes. C’est irresponsable.

Via Mastodon


L’Etat supprime les aides au maintien de l’agriculture bio

L'état décide de ne plus subventionner les exploitations bio actuellement en place, pour reporter les financements vers les "conversions" (les agriculteurs "traditionnels" qui passent bio). Le tout sur demande de laFNSEA, au motif que "le marché décidera".

Traduction : il y a un marché grossissant sur le bio, donc plutôt qu'aider les (plutôt petit) producteurs actuels à se maintenir ET d'aider les autres à se convertir, on préfère filer des thunes à la grosse agro-industrie représentée par la FNSEA.

D'une seule pierre deux coups : on mets les petits producteurs dans la merde, ce qui dégage le marché pour que les gros viennent s'imposer d'autant plus facilement qu'ils seront subventionnés et qu'ayant plus de moyens, ils pourront casser les prix.

Et à la fin, qui c'est qui va se retrouver dans quelques années avec une agriculture "bio" ultra-concentrée au service des grands groupe et de qualité dégueulasse ? Parce que bon, vu qu'il faut satisfaire une demande massive et qu'on va pas demander à la FNSEA de se tenir à des normes trop strictes (pas macronien, ça les normes trop strictes) on va voir les normes bio s'assouplir assez vite.

Rien à ajouter...

Via Riff's Links


Pétition · Président de la République Française: Réquisitionnez l'héritage de Liliane Bettencourt - Change.org

... cette année, la fortune de Liliane Bettencourt s’élevait à 35,8 milliards d'euros.
Ses revenus lui permettait de gagner en 19 minutes le salaire annuel moyen des Français.

Quand la plupart de nos concitoyens s'éteignent, c'est après avoir vécu avec une pension faible (Les retraités français reçoivent en moyenne 1.376 euros brut par mois) voire misérable (10% des retraités vivent sous le seuil de pauvreté). Dans de nombreux cas, c'est leur travail qui les a tués. Les ouvriers exposés à l'amiante, les agriculteurs aux pesticides, n'ont même pas pu bénéficier du repos que la société leur devait. Ils ne laissent souvent pas grand chose à leurs enfants, et la plupart des jeunes Français ne peuvent compter que sur eux pour accumuler de quoi vivre correctement.

  • Un cinquième de la fortune de Madame Bettencourt suffirait à résorber le déficit de la sécurité et de nous permettre d'avoir un système de santé digne de ce nom.


  • le gouvernement estime pouvoir économiser 1 milliards grâce à la baisse de 5€ d'APL. Ces 5€ constituent pourtant une somme non négligeable pour des gens qui sont le plus souvent pauvres et précaires [...] pourquoi ne pas prendre un 35ème de la fortune de Madame Bettencourt pour éviter d'avoir à ponctionner les Français qui sont dans le besoin ?

  • [les français] sont désormais 5 millions à vivre avec moins de 846€ par mois pour se nourrir, se loger, se vêtir, se soigner. Si on répartissait la fortune de Liliane Bettencourt entre tous ces gens, ils empocheraient chacun 7160€ et leur vie changerait.

    Liliane Bettencourt avait hérité de sa fortune. [...] Ses héritiers vont maintenant prendre sa suite. Ils n'ont rien fait pour ça. Aucune religion, aucune morale, aucun système philosophique ne justifient sur terre la possession d'une telle somme.

Dis donc, je ne suis pas seul à gueuler contre la fortune des supernantis...

Professeur innovant ou artisan de notre déchéance ? - Le Blog de Cyrille BORNE

Réflexions sur la classe inversée:

La classe inversée pose tout de même quelques problèmes, on va citer les moins honteux, dans un premier temps. L'élève doit avoir le matériel adéquat pour travailler à son domicile, une connexion Internet fiable, des appareils numériques. L'élève doit surtout étudier à la maison et faire le choix du travail devant l'ordinateur plutôt que d'être sur Facebook. L'enseignant dans la situation actuelle sait que le cours aura été fait, sait que les devoirs ne seront pas faits. Dans la situation de la classe inversée, si les élèves n'ont pas étudié le cours, l'enseignant ne pourra pas faire les exercices et sera dans l'obligation de refaire le cours.

De façon objective, la classe inversée est un principe intéressant car elle permet à chaque élève de travailler à son rythme, développe l'autonomie, néanmoins elle ne peut s'appliquer à tous les profils d'élèves. Mes élèves ne sont pas autonomes, et auraient beaucoup de mal à s'organiser de façon individuelle pour faire les apprentissages. Je pense qu'ils regarderaient peut-être, mais qu'ils feindraient de ne pas comprendre, ne comprendraient pas et auraient besoin compte tenu du niveau de faire appel à l'enseignant.

C'est un problème de fond, dans mon profil d'élève, si on n'est pas à côté, ils ne font rien, il serait nécessaire d'avoir les parents qui veillent à ce que l'enfant fasse la séance complète quand les parents ne pointent ni les devoirs ni les sacs de leurs progénitures.

La capsule est souvent vidéo, c'est logique, [...] ils ont besoin de voir une image, c'est fondamental. Par le fait, il faut filmer, il faut refaire, se former au cadrage, répéter sa scène, faire des effets spéciaux si possible car les élèves connaissent bien le format Youtube auquel ils sont accrocs. Le temps de réalisation d'une vidéo, les connaissances qu'il faut acquérir sont nombreuses et réalisées hors du temps scolaire. Car ici, il faut comprendre que vous devez préparer ce travail pour vos élèves en dehors du temps de face à face mais vous devez aussi préparer la séance d'exercice correspondante. On est donc de base à un temps de travail qui est doublé, si nous ajoutons le temps de formation aux outils [...] doublé relève de l'euphémisme, dans les premiers temps de réalisation, on doit arriver à quatre ou cinq fois la masse de travail.

On nous pousse à de la réalisation de contenus pour nos séances, ces contenus bien sûr sont publics et peuvent être récupérés [...] on pourrait très bien imaginer qu'on nous demande de fabriquer des contenus pédagogiques en vidéo, que nous enverrions à nos hiérarchies respectives. [...] Des maquettes plein les mains, on aurait peu de peine à repérer les talents, des profs très bons[...]. Comme nous braves petits soldats culpabilisés [...] ils pourraient alors suivre uniquement les cours de nos nouvelles stars et en terminer avec la pédagogie classique pour remplacer la majorité des enseignants présents.

Je n'ai jamais appris autant qu'aujourd'hui et je fais partie de ces professeurs qui s'interrogent sur le sens de leur mission, car une vidéo des statistiques expliquées à mon chat est pour certains élèves meilleure que mon cours.[...] Le mal est fait, le contenu accessible au grand public est tellement grand, tellement puissant, que le rôle de l'enseignant est à reconsidérer ou ... pas. L'école n'est pas que le lieu des savoirs, c'est aussi la garderie et la socialisation pour les enfants. Combien d'enfants si on leur laissait quartier libre iraient sans la présence des adultes dévorer du savoir ? [...] l'enseignant a l'incroyable talent de prendre trente gosses en même temps et de réussir à faire quelque chose, peut-être pas de la façon la plus pertinente, la plus passionnante, mais pour l'heure il n'y a pas de machine qui peut nous remplacer, nous qui sommes quelques part le dernier rempart avant les parents.

J'ai découpé, mais le billet vaut le coup.

J'ajouterais un truc: imaginons que tous les profs pratiquent la classe inversée... les mômes tripleraient leur temps de travail à la maison. Vous me rétorquerez sans doute que trois fois zéro font pas grand-chose...

Sales petits mouchards !: Quand les téléphones enregistrent les visages - Liens en vrac de sebsauvage

copie-collage

Sur beaucoup de téléphones récents, les applications vous proposent de "taguer" les visages des amis (Facebook, Google+). Certains fabricants (comme Samsung) propose également cela dans leur galerie photo, et incluent souvent aussi la possibilité de déverrouiller votre téléphone avec votre visage, ou encore de temporiser le verrouillage automatique de l'écran s'il l'appareil détecte votre visage en train de regarder l'écran (fonction SmartStay).

Pour cela, la plupart de ces applications utilisent un répertoire-cache contenant des miniatures des visages. Regardez donc à la racine du stockage de votre téléphone (pas sur la carte SD) si vous n'auriez pas un répertoire ".face": Ces fichiers sans extensions (d'environ 7 ko) sont en fait des .jpg. (Il vous suffit de les renommer en .jpg pour voir le contenu.)

A titre d'exemple, sur les téléphones Samsung, quelques minutes après avoir pris une photo (ou l'avoir simplement téléchargée d'internet), le téléphone va détecter les visages et en faire une copie dans ce répertoire. (Constaté sur un Samsung Galaxy S5 neo sous Android 6.0.1)

Là où ça deviant glauque, c'est que non seulement on ne sait pas trop ce qu'en font ces applications, mais même en les désactivant toutes (Déverrouillage par visage, fonction SmartStay, désactivation de la gallerie Samsung....) ces foutus fichiers continuent être créés. ((

Solution bourrin:

  • supprimez le répertoire ".face"
  • copier un fichier non vide à la racine et renommez-le en ".face"

    Et voilà, le système ne pourra plus créer ce répertoire.

    J'aurais aimé trouver une réponse officielle de Samsung (ou autre) sur ce répertoire... mais rien.
    Est-ce que les informations de détection des visages quittent votre téléphone ? Je n'en sais rien.
    Tout cela est probablement lié à l'API de détection des visage de Google: https://developer.android.com/reference/android/media/FaceDetector.html

    Mainenant étant donné que Google a aussi accès à votre position géographique (dès le moment où GoogleMaps est installé sur votre téléphone, et même si vous ne l'utilisez pas), cela veut dire qu'ils sont capables de constituer une grosse base de données indiquant QUI était OÙ et QUAND. Tout cela de manière totalement automatisée, à partir du simple moment où vous appairaissez une photos, même en arrière-plan.
    Je ne dis pas qu'ils le font, mais qu'ils ont tout ce qu'il faut pour le faire.

Tiphaine Patraque ❤️ sur Twitter :

« Thread sur les hommes. Pas sur la minorité contre laquelle on s'indigne sur Twitter. Sur les mecs bien. C'est à dire la majorité des hommes.

Parce que ça commence à bien faire la caricature qu'on nous présente. Parce qu'à force de voir le "mal" partout, on le voit partout.

Merci à celui qui te prépare le café le matin, quand tu sais pas parler et à peine te lever, lui qui sait qu'il ne faut pas te parler avant.

Merci à tous ceux qui ont "récupéré" des femmes brisées, qui les ont câlinées, rassurées, merci à ceux qui redonnent confiance en la vie.

Merci à ceux qui te font rire quand tu savais même plus que tu pouvais rire et ça fait tellement de bien, et c'est tellement doux !

Merci de supporter les clichés qu'on vous balance dans la gueule chaque jour comme quoi vous seriez lâches ou brutaux. Il en faut du courage

pour supporter d'entendre ces conneries ! La majorité des hommes est courageuse, et douce, et merveilleusement tendre aussi.

Merci à ceux qui te tiennent la porte, pas parce qu'ils sont machos mais parce que ce sont des êtres humains, du genre gentil, tu vois.

Merci à ceux qui te font l'amour comme une reine ou comme un roi, qui se foutent bien de combien tu pèses, de ta taille, de ton âge...

Merci à ceux qui ne te prennent pas pour de la viande mais pour ce que tu es, un être humain. Merci aux doux, aux sensuels, aux tendres.

Merci à ceux qui te préparent un petit plat, t'offrent une fleur ou une ampoule, à ceux qui sont là pour toi quand tout le monde est parti.

Merci à ceux qui ont le courage d'assumer qui ils sont en dépit des modes et des clichés absurdes qui dictent encore qui l'on doit être.

Merci à ceux qui n'ont pas peur de montrer leur sensibilité, merci à ceux qui osent pleurer, merci aussi à ceux qui n'osent pas encore.

Merci à ceux qui sont là pour leurs enfants, à ceux qui les câlinent, jouent avec, merci à ceux qui sont des pères aimants. Et aimés.

Merci à ceux qui sont fans de sport et à ceux qui ne le sont pas du tout aussi, parce que ça n'a aucune importance !

Merci à celui qui m'a soignée, merci à celui qui m'a lavée, merci à celui qui m'a appris à parler, à aimer, à voler de mes propres ailes.

On parle trop souvent de la minorité violente et brutale. Je ne dis pas qu'il ne faut pas. Je dis qu'il ne faut pas oublier la majorité.

Parce qu'à force de caricaturer les hommes, on oublie à quel point ils sont essentiels par leur intelligence, leur tendresse, leur amour.

Merci infiniment de la part de toutes les femmes, de tous les hommes et de tous les enfants qui vous doivent la vie, le rire, la tendresse.😘 »

Via Midjey


Sophie Pallas sur Twitter : «Féministe, tu as sans doute déjà rencontré, lors d'un débat, cette personne qui te parlait des animaux pour justifier les rôles genrés ?»

Féministe, tu as sans doute déjà rencontré, lors d'un débat, cette personne qui te parlait des animaux pour justifier les rôles genrés ?
Qui t'expliquait que "oui mais après tout, c'est bien les babouines et les lionnes qui s'occupent des enfants" ? Colette Guillaumin aussi

Elle a écrit un article sur "l'éthologie", et la mode soudaine des docus animaliers apparue vers les années 60
Elle y inclut toute la vulgarisation scientifique autour des études animalières, revues, articles de presse, etc.
Elle remarque que souvent, ces études parlent en fait moins des animaux que des hommes, et de la sociabilité humaine
"Ancienne tradition assurément que l'appel aux animaux pour figurer les hommes", dit-elle en citant les fables de La Fontaine en exemple

Le présupposé de beaucoup de ces docus, remarque-t-elle, c'est de réduire la socialité humaine à une socialité "animale" homogène
"Ceci au profit d'une homogénéité supposée de la socialité du vivant". Sauf qu'en fait, si souvent on tente d'expliquer l'homme en observant les lions ou les loups, on défend par contre les différences entre les espèces entre elles : on dit "l'H est un loup pour l'H", mais on ne se préoccupe pas d'expliquer le loup par le chimpanzé. Le référent est tjs l'H, pas le comportement socio-animal en tant que tel
Conclusion : "l'animal est le masque qui dissimule le projet de justifier l'homme", et un ordre social

Du coup, quels animaux sont choisis, se demande Guillaumin ? En fait, ça dépend de ce qu'on cherche à prouver au départ

"L'ensemble des sociétés animales [...] vient offrir des miroirs à chacun des aspects de la socialité de l'homme"
"Car en effet, ce ne sont pas ts les aspects d'une société animale donnée qui vont venir, dans leur totalité, expliquer la socialité humaine Ce sont les aspects de la société animale, atomisés, qui sont le plus propres à confirmer l'idée qu'on s'est déjà faite sur les caractères dominants de la socialité humaine".
Du coup, si le but est de garder les femmes à la cuisine, "on ne manquera pas de trouver les babouins ou les vaches qui viendront de leur exclusivisme femello-parental appuyer les vues les plus solides sur la spécialisation naturelle des F" à s'occuper des enfants, les nourrir, etc. "Les espèces animales où [...] le sens paternel assure seul la conservation de l'espèce seront noyées d'une épaisse obscurité".
Conclusion : "Les sociétés animales offrent une si vaste étendue de faits, interprétables dans des directions fondamentalement différentes, qu'on ne pourrait sérieusement défendre l'idée d'un ordre naturel, universel, immuable, propre à la socialité de toutes les formes animales".

J'ajoute un dernier truc qu'elle développe car ce thread comment à être beaucoup trop long lol : elle remarque que les historiens sont svt prudents sur la possibilité de comparer des sociétés humaines, idem les anthropologues ; pourquoi alors on accepte si facilemt de commenter la conduite d'un groupe humaine à la lumière d'un autre groupe animal ? Ce faisant, dit-elle, on refuse de tenir compte de 3 éléments constitutifs de la socialité humaine : la technique, la conscience, et l'histoire.

Via Nekoblog


Lertsenem's Mastodon: lapsus de compétition

au lieu de parler de "sortie de l'état d'urgence", le ministre a évoqué la "sortie de l'Etat de droit". Un lapsus gênant, alors que le gouvernement est accusé de vouloir réduire les libertés publiques au profit de la sécurité.


Ben oui, dire la vérité, il n'a pas l'habitude...
Fumier.


autre sources: http://www.bfmtv.com/politique/sortir-de-l-etat-de-droit-le-lapsus-de-gerard-collomb-1255289.html

Via @lertsenem


Unicode - html

J'ai mis à jour la page unicode.warriordudimanche.net pour ajouter la quantité de caractères qui manquaient.
J'ai un peu recodé pour pouvoir faire des packs avec les listes qui ne se suivent pas (genre les maths, 4 packs ), j'ai ajouté un favicon et j'ai un peu changé le look...


Si ça intéresse kékin, ben c'est par là : http://unicode.warriordudimanche.net/
(le github: https://github.com/broncowdd/unicode_page )

Au passage, petit message à Cyrille qui ne manquera pas de grogner à propos de Bozon3:




Fil RSS des articles de cette catégorie