Comment faire de la pâte fimo maison: la recette 100% naturelle

résumé:


  1. Dans une casserole, mélangez une dose de maïzena avec 2 doses de bicarbonate de soude.
  2. Délayez le tout avec une dose d’eau.
  3. Faites chauffer sur feu doux et laissez l’eau s’évaporer, tout en remuant avec une spatule en bois.
  4. Lorsque le mélange se détache de la paroi, cela veut dire qu’il a assez chauffé.
  5. Avec la spatule, transvasez la pâte dans un bol et laissez-là refroidir quelques minutes.


14.04 - Missing nemo right-click

Si le menu contextuel «compresser» disparaît de Nemo:

Okay, I've tried lots of "solutions" but none of them work, so I went and dug out how things work, and here's how I did it on Ubuntu 14.04 and Nemo 2.2.2...

Open up terminal and type cd ~/.local/share/nemo/actions/
Create a new file/action for Compress by typing nano compress.nemo_action

Paste this contents into newly created file

[Nemo Action]
Active=true
Name=Compress...
Comment=compress %N
Exec=file-roller -d %F
Icon-Name=gnome-mime-application-x-compress
Selection=Any
Extensions=any;

Save the file and exit (CTRL+X, and just Enter)
Create a new file/action for "Extract here" by typing nano extracthere.nemo_action

Paste this contents into newly created file

[Nemo Action]
Active=true
Name=Extract here
Comment=Extract here
Exec=file-roller -h %F
Icon-Name=gnome-mime-application-x-compress

Stock-Id=gtk-cdrom

Selection=Any
Extensions=zip;7z;ar;cbz;cpio;exe;iso;jar;tar;tar;7z;tar.Z;tar.bz2;tar.gz;tar.lz;tar.lzma;tar.xz;

Save the file and exit (CTRL+X, and just Enter)
You're done. If you still don't have Compress/Extract here options in Nemo, just restart or log out/in.


Je déteste le web d'aujourd'hui

1-« Je craque parce que la gratuité du web est en train de disparaître : Il n’y a plus un site dont l’accès ne soit pas bloqué par un formulaire d’inscription, plus un blog qui ne t’agresse pas en te collant un putain de pop up pour s’inscrire à sa newsletter, plus un annuaire qui ne facture un abonnement mensuel pour accéder à une liste de gens, la seule valeur ajoutée de l’annuaire étant de les réunir dans une base de donnée.»

Tout-à-fait d'accord; d'ailleurs, j'en suis à dégager direct des sites qui me collent un popup ou qui fractionnent un article en 10 pages putaclics.
Solutions: pour les sites nécessaires, un grabber qui parse la page et ne garde que le nécessaire (riez pas, je l'ai déjà fait ), un script greasemonkey pour virer les merdes, une règle stylish pour display:none les popups, une extension ?

popup finger

2-«Je craque parce qu’il ne se crée plus de grands projets d’envergure avec le partage pour seul mot d’ordre : chacun bricole son petit truc dans son coin en espérant gratter des parts de marché ou trouver la micro-niche dans laquelle il pourra devenir le site de référence, site qu’il monétisera ensuite avec de la pub et de l’affiliation. »

Monétisation est vraiment le terme qui coince, à plusieurs titres: modèle de financement adapté pour vivre de son activité / notion de gratuité qui a tendance à foutre le camp... (car, oui, imposer une inscription est déjà une forme de paiement)
Solutions: continuer à bloguer par passion (de toutes façons on ne deviendra pas riches ) et pour la mise en commun: vive le RSS (en flux complets) !

alt

*3-«Je craque parce que Mark Zuckerberg ne sera jamais Aaron Swartz :[...] Ils [les GAFAM] sont devenus tellement indispensables au web qu’on ne peut vraiment plus se passer d’eux et tout ce qu’on fait sur un site affilié rebondit inexorablement dans les immenses bases de données qui fondent leur pouvoir. .»

Heu, si, on peut se passer d'eux, mais ça a un coût social (ne pas forcément être à la mode, passer pour un idéaliste ridicule, toussa) et ça demande de gros efforts (ne pas faire partie du même réseau social que ses proches va en effet à l'encontre du principe même de réseau social et convertir les proches, bonjour...) Sinon: framasoft, mastodon, diaspora, blogs etc... C'est possible... Pour les récupérations «indirectes» (google fonts, frameworks, regies de pub/stats etc), hébergez vos propres versions, utilisez goofi, choisissez des services libres.

citation

«Non, depuis 1993, le web fait partie de mon ADN et j’y passe le plus clair de mon temps. Je ne serai jamais Aaron Swartz mais je suis profondément influencé par sa pensée et je milite pour un accès libre à l’information. A mon petit niveau, je ne participe qu’à des projets qui donnent libre accès à l’information. Que ça soit ton blog culturel préféré, les deux webzine Metal auxquels j’ai contribué, Metal-Impact et Thrashocore, ainsi que mon dernier projet, Sweet Home, qui se rêve comme le site de référence du maintien à domicile des seniors, je ne ferai jamais de l’info payante. Et si tu montes une communauté de l’anneau, je veux bien y participer…»

citation

DANS MES BRAS MON FRERE !

via Parigot-Manchot

Fil RSS des articles de ce mot clé