Firefox et le drag/drop de fichier, ça fait chier...

RHAAAAAAA CON DE FIREFOX ! J'arrive pas à récupérer les fichiers déposés pour les ajouter dans un input[file]... pourtant ça marche nickel sous Chromium !

document.getElementById('selector_0').files=event.dataTransfer.files;

La console me prouve que event.datatransfert.files est correct mais impossible de transférer sa valeur à l'input !

Pourtant, même StackOverflow dit que (ça marche sous Firefox)[https://stackoverflow.com/a/38968948] !

J'en suis à mon 3ème gigaoctet de doc consultée, je commence à voir flou... 'Tain, chez Mozilla, faites un effort, on se croirait à la glorieuse époque d'IE6

Une idée, les copains ?

function stopPropagation(event){
    if(event.preventDefault) { event.preventDefault(); }
    if(event.stopPropagation) { event.stopPropagation(); }
}

dropzone.addEventListener("drop", function(event){
    stopPropagation(event);
    document.getElementById('selector_0').files=event.dataTransfer.files;
    console.log(event.dataTransfer.files,document.getElementById('selector_0').files);
    return false;
}, false);

Lire la suite de Firefox et le drag/drop de fichier, ça fait chier...

Blog de Muriel Douru: Plus c'est gros...



C'est vrai que, de la part de Jamel Debbouze en particulier, refuser de croire qu'une femme ne puisse pas séduire un homme à cause de son obésité, c'est fort de café: lui-même fait quand même partie de plusieurs groupes opprimés en même temps et une femme, au demeurant divine, s'est intéressée à lui malgré tout, l'a épousé et a accepté de faire des enfants...

ça donne envie d'être méchant avec lui et de lui dire la vérité en face... mais bon, on serait aussi méchant que lui, du coup...

Via Les Internets de MayaJ


Guardians

Durant la Guerre Froide, l’organisation secrète Patriot réalise des expériences sur des humains pour créer des super-soldats. Seuls quatre guerriers dotés de super-pouvoirs y survivent, mais ils parviennent à s’échapper. 30 ans plus tard, un ennemi surpuissant surgit et menace d’anéantir le monde. Les Guardians décident alors de sortir de l’ombre et d’affronter celui qui les a créés… Le combat ne fait que commencer !



Alors, pour toi qui cherches un nanar bien merdique à caler dans un quart de ton deuxième écran pour faire un fond sonore pendant que tu glandes sur le ouaibe, laisse tomber tes investigations: j'ai ce qu'il te faut: Guardians.

Rarement on voit une bouse aussi sublime, au-dessus, c'est l'soleil comme dirait l'autre con.

Tout y est pour satisfaire l'amateur de #filmDeMerde:

  • des acteurs russes (sans aucun doute pris au hasard dans la rue) qui se prennent au sérieux et dont le manque flagrant de talent n'est pas étranger à l'envie de rire qui saisit tout spectateur ayant commis l'erreur de télécharger ce que je n'hésite pas à appeler un machin
  • des effets spéciaux risibles dignes des meilleures cinématiques PS3
  • une histoire navrante où tout est mis en oeuvre pour que le pauvre spectateur ne doute à aucun moment du fait que le scénario n'est qu'un pitoyable prétexte rédigé entre la poire et le dessert d'un dîner arrosé à la vodka...
  • des personnages désopilants tant ils sont caricaturaux et prévisibles: c'est simple, même dans une BD on n'en voudrait pas.
  • un ensemble qui cherche à imiter les superproductions américaines mais sans le budget, sans les acteurs vedettes, sans les équipes d'effets spéciaux, sans le background... sans rien quoi.

C'est tellement mauvais que ça en devient fascinant: on entre dans un univers de naïveté presque poétique.

Par contre, ce qui me laisse sur le cul, c'est que dans toute la chaîne de prod -du connard qui a eu l'idée jusqu'au projectionniste - personne ne leur ait dit: non, mais les mecs, laissez tomber, c'est de la merde, sans déconner.



Fil RSS des articles de ce mot clé