Qu'a voté le premier ministre par le passé ? - Le bazar de mydjey



copicollage pour mémoire :

Le premier ministre Édouard Philippe est ancien directeur des affaires publiques chez Areva. Il avait pour travail de convaincre les parlementaires de l’intérêt du nucléaire. Suite à cela il est lui-même devenu parlementaire à l'Assemblée nationale où il a continué son travail de lobbyisme.

Il a voté contre la loi de transition énergétique (2015), contre la loi sur la biodiversité.
Contre la loi de séparation bancaire (2013), contre la loi sur la transparence de la vie publique (2013), contre la loi sur la fraude fiscal (2013), contre la loi sur le cumul des mandats (2013), contre la loi sur l'égalité réel entre homme et femme (2015). Il s'est également prononcé favorable aux gaz de schiste.

(source : Silence n°458 été 2017)


Landes : un matador meurt de ses blessures à l'hôpital de Mont-de-Marsan

Oui, un torero est mort.
Alors, autant mon inoxydable tendresse pour l'humanité me pousse à penser que la mort d'une personne reste toujours un drame, autant je ne peux non plus m'empêcher de penser que lui, au moins, il avait choisi...

Il avait choisi d'entrer dans l'arène, il avait choisi d'affronter et d'essayer d'assassiner un animal pour rien encore et encore, il avait choisi cette vie et cette activité malgré les millions de personnes qui considèrent que c'est mal et qui le manifestaient...

Je ne suis généralement pas du genre à dire «il l'avait bien cherché, ça faisait partie du choix» mais quand même... là... c'est difficile, toute compassion mise à part, de ne pas le penser.

Combien de taureaux morts avait-il à son actif ?

A chaque session, il a eu le choix de ne pas y aller. Le taureau, non.

A chaque session il y a eu un mort: le taureau.

A chaque session, on a torturé et mutilé un être vivant qui, si on lui avait laissé le choix aurait sans aucun doute préféré aller brouter de l'herbe grasse en veillant d'un œil jaloux sur son cheptel de vaches.

Dernière mort de torero en France, 1921...

Il s'agit d'une première en France depuis le début du 21e siècle, le dernier décès connu d'un matador en France remonte à 1921 à Béziers

Le rapport de morts favorise largement l'humain (et la médiatisation aussi)

Donc, oui, un mec est mort tué par un animal, c'est dramatique, certes, mais c'est surtout TRÈS CON.
C'est pas un cycliste tué par un automobiliste, un enfant renversé par la bagnole d'un connard bourré, une victime d'un gros con de terroriste, une famille morte noyée en mer pour avoir cherché une vie un peu meilleure, un gamin au ventre gonflé qui meurt de faim dans les bras de sa mère qui n'a même plus la force de verser des larmes, c'est pas un gars qui se suicide parce qu'il n'a plus de boulot, une femme qui se fout sous le métro parce qu'elle craque sous toute sa charge de taf, un gamin qui se fout en l'air parce qu'on refuse de le considérer autrement que son sexe biologique ne l'ordonne ou encore un môme tabassé à mort par des forces de l'ordre simplement parce qu'il a une peau un peu foncée.

C'est un gros con qui a passé sa vie à faire le kake dans un costume ridicule en butant des animaux pour la joie d'un public assoiffé de sang et de cruauté.

Donc, désolé, mais ma compassion, je la réserve pour celleux qui en ont besoin et qui la méritent... les victimes, les vraies.

Ce type-là, s'il est victime, ce n'est que de son karma.

Via https://unixcorn.xyz/@mathias

Theresa May sur Twitter : «I'm clear: if human rights laws get in the way of tackling extremism and terrorism, we will change those laws to keep British people safe.»

«I'm clear: if human rights laws get in the way of tackling extremism and terrorism, we will change those laws to keep British people safe.»

Ben ça a le mérite d'éviter la langue de bois...

Cette femme est folle à lier.
Et malheureusement, je crains que les nôtres ne soient que plus discrets.

Cyril Hanouna est un danger public | Slate.fr

Un danger public, c'est exactement ça...
Hanouna est une merde.
Violent, tricheur, menteur, cruel, sadique, homophobe... je pense qu'on peut faire le lien entre sa forte audience et les 40% de votes pour le FN.


Je le hais. Lui, et son escouade de hyènes au surmoi atrophié, je les hais. Avec «Touche pas à mon poste», on a franchi depuis bien longtemps la barrière du supportable et je ne parviens plus à ressentir autre chose que de la haine pure. Je n'en peux plus des analyses psychologisantes sur le syndrome de Stockholm dont souffriraient les chroniqueurs, sur la supposée griserie d'un Hanouna longtemps mal aimé et sous-employé, des accusations de Hanouna-bashing... Hanouna n'est pas une victime. C'est un bourreau. On parle là d'un homme qui a chié dans la chaussure de son chroniqueur. D'un homme, surtout, qui s'est fait une spécialité d'humilier, et maintenant de persécuter des homosexuels.

Fil RSS des articles de ce mot clé