Voici une mannequin obèse et pleine de bourrelets

ça me rappelle toujours la réplique de Clavier dans Le père noël est une ordure:

"Ben oui, je suis un pot à tabac et j'ai des poils qui me poussent sous le maquillage, mais je réclame le droit de vivre !"

A tous les gens qui décrètent le beau, l'esthétique, le à-la-mode, le comment il faut être, le qui c'est qui est laid/gros/etc...
On vous emmerde.

Vous pouvez décréter que cette jeune femme est obèse: on s'en bat les steaks parce que ce n'est pas vous qui décidez de ce que les autres sont. Vos critères, vous pouvez en faire un plug anal, ça vous élargira les zones érogènes à défaut des idées (pis "quand on peut faire plaisir et pis qu'ça débarrasse")...



Via SebSauvage


Regina Francorum sur Twitter : Ça fait un bail que j'avais envie de faire un petit thread sur l'incroyable misogynie et toxicité de toute une partie des fans de Star Wars. La haine envers la respo chez Disney, Kathleen Kennedy, la misogynie rampante, à peine camouflées derrière le "on lutte contre les corpo".

[...] Et au milieu, étonnamment, c'est les meufs qui trinquent. En premier lieu le personnage de Rey, mais surtout celui de Rose (gnagna elle ne sert à rien dans le film vs gnagna ils l'ont trop mise au centre), évidemment parce que c'est une femme racisée et que ça les enrage.


[...]Et du coup comme les enfants gâtés qu'ils sont, au lieu de se poser des questions, ils gueulent sur les meufs et sont très contents d'avoir réussi à les harceler, les effrayer, les faire taire. Une histoire vieille comme le monde. Tout ça pour des sabres laser.


Quand on est misogyne, raciste, intolérant, tout sujet est bon pour justifier sa xénophobie et sa volonté de préserver son pré carré.
Les sabres lasers, ce n'est qu'un prétexte de plus dont se servent les connards...



La loi instaurant un « secret des affaires » passe en toute discrétion à l'Assemblée - Basta !

Sous prétexte de lutter plus efficacement contre l’espionnage industriel, ce texte crée un droit général au secret pour les entreprises, qui leur permet potentiellement de traîner devant les tribunaux quiconque porterait à la connaissance du public une information sur leurs activités sur laquelle elles auraient préféré maintenir l’omerta.

C’est donc une épée de Damoclès qui pèse désormais sur les lanceurs d’alerte, les salariés et leurs syndicats, les journalistes, les chercheurs et les associations de protection des consommateurs et de l’environnement.

[...] les institutions européennes ont en revanche catégoriquement refusé de restreindre la portée de ce texte aux seules situations concurrentielles, autrement dit aux cas où un acteur économique chercherait effectivement à acquérir des informations commerciales sensibles pour son propre gain. Ce qui laisse la porte ouverte à tous les abus [...]

Le secret des affaires est à bien des égards une invention française. Des propositions de loi en ce sens, préparées par un petit milieu de spécialistes autoproclamés de « l’intelligence économique », ont été présentées à plusieurs reprises ces dernières années à l’Assemblée nationale ou au Sénat, sans succès. La dernière tentative date de 2015 et de la loi Macron, dans laquelle avaient été introduits subrepticement des articles sur le secret des affaires


Un travail d’enquête approfondi mené par l’ONG bruxelloise Corporate Europe Observatory montre comment un petit groupe de multinationales essentiellement françaises et états-uniennes (Alstom, Michelin, Solvay, Safran, Nestlé, DuPont, GE et Intel...) ont orchestré l’élaboration de la directive en relation étroite avec la Commission européenne et des cabinets d’avocats d’affaires internationaux



Oui, je rappelle que Macron n'est ni de gauche.

Via https://www.sammyfisherjr.net/Shaarli/


Fil RSS des articles de ce mot clé