!S sur Twitter : Voici les derniers tweets du compte @franceinter, sans avertissement, sans regard critique, rien. Un simple relai du fascisme. https://t.co/CQk6jk1Cll

Les journalistes ne croient pas les mensonges des hommes politiques, mais ils les répètent, c'est pire !

De toutes façons, je finis par ne plus écouter la radio non plus... France Inter qui déroule régulièrement le tapis rouge à la droite et l'extrême droite en donnant le sentiment que rien n'est en proportion avec ce qu'ils font pour la gauche.

«Un mensonge répété dix mille fois devient vérité»

C'est triste de voir que la radio publique participe à cette répétition que vantait Goebbels en évitant soigneusement d'en démonter le contenu. Pire: c'est criminel.

Dernière citation pour la route et dont les «journalistes» de France Inter devraient s'inspirer:

«Si une personne dit qu'il pleut et une autre qu'il fait beau, le boulot du journaliste ce n'est pas de citer les 2, c'est de regarder par la fenêtre et de dire qui à raison.»

Via https://www.sammyfisherjr.net/Shaarli/

Monsieur B. : Moi.– Un astérisque ? Une astérisque ? Je ne sais jamais.

Vu sur le mammouth:

Monsieur B. @jesuismonsieurb

Moi.– Un astérisque ? Une astérisque ? Je ne sais jamais.

P. (6e), bas.– Pff, et tu te dis prof de français ?

Je marque une belle pause.

Puis je me dirige vers l'ordinateur, pianote, sors mon téléphone, compose un numéro et tombe sur une dame.

– Madame [maman de P.] ? Bonjour, je suis Monsieur B., le professeur de français de votre fils, qui vient de se permettre une insolence qui me fait interrompre mon cours. Je le laisse tout vous expliquer pendant que nous écoutons.

Monsieur B. @jesuismonsieurb

P. a dit tout ce qu'il en était, conscient que si j'avais dû corriger quoi que ce fût à son récit, je l'aurais fait sans vergogne aucune et avec le vocabulaire adapté.

Combiné repris des mains tremblantes de P., la maman me présentait ses excuses et je l'ai interrompue :

– Je vous en prie, Madame. Ce sont celles de votre fils que j'aurai par écrit demain.

La suite du cours a été d'un calme parfait.

Fil RSS des articles