Lettre ouverte de Philippe Torreton à Hamon et Mélenchon :

L'acteur appelle les deux candidats à l'élection présidentielle à unir leurs forces "afin de ne pas faire partie du club des couillons qui font perdre leur camp".

Et nous alors ? On fait quoi ? Nous qui ne faisons partie d'aucun fan club ? Nous, qui nous refusons à voter Macron dès le premier tour comme nous y invitent pourtant des gens sensés ? Nous qui sommes de gauche quoi que votre hauteur militante puisse en dire ? Que nous proposez-vous ?

On va s'enfiévrer pour une quatrième ou cinquième place ? Donnez-nous vos pilules alors, car à jeun il n'est pas certain qu'on y arrive.

J'ai bien une idée : quitte à perdre, autant voter pour vous deux, c'est-à-dire mettre vos deux bulletins dans notre petite enveloppe, un vote nul mais ne l'est-il pas déjà de toute façon.

Bien à vous,

Philippe Torreton

❝ 2 commentaires ❞

1  Jerry Wham le

Vu tout ce qui se passe au PS, il est clair qu'Hammon n'a aucun avenir comme Président. Il devrait se désister au profil de Mélanchon.

 
2  protester le

Madame Ascaride, Monsieur Guédiguian, Monsieur Torreton,

Je viens de lire votre appel aux deux candidats de la gauche pour une union qui selon vous devrait sauver la gauche et ses valeurs devant une déferlante annoncée de la droite. Je comprends votre émotion et votre inquiétude mais ne les partage pas. En effet vous avez été habitués à ce qui fut l’union de la gauche et avez du mal à penser une autre configuration. J’ai le même âge que vous et je peux imaginer que l’on soit peiné ou désorienté devant l’effondrement de ce qui fut.
Mais n’en accusons pas les candidats, même si parfois l’invective fuse comme lorsque le porte parole de M. Benoît Hamon traite M. Mélenchon de lâche, la réplique est contre productive ce qu’a rappelé M. Mélenchon, au Havre, en demandant à ses partisans de ne pas insulter Benoît Hamon. En revanche ce qu’il faut comprendre c’est que la situation du PS est due à ce qu’est devenu ce parti sous l’ère Hollande (comme premier secrétaire, puis comme président de la République avec comme acolyte M. Macron). Il a fait tout ce pour quoi il n’avait pas été élu : accepté le pacte Sarkozy/Merkel sans renégociation, accepté le TAFTA (il voulait même accélérer le négociations), accepté le CETA, mais surtout écrasé de six 49-3 le droit du travail grâce à la loi El Khomri. Bref, c’est à cette calamiteuse présidence que l’on doit l’éclatement de la gauche que vous appelez encore de vos vœux.
Vous ne le savez peut-être pas mais nous sommes déjà sortis du régime du bipartisme voulu par la Vème République. En effet les français de droite comme de gauche sont dégoûtés par leurs partis traditionnels (je n’ai parlé ci-dessus que du PS car je suis de gauche et que les problèmes de l’ex. UMP ne me concernent pas). Jusqu’à présent ils n’avaient que deux façons de faire savoir leur dégoût : en votant FN, ou en s’abstenant ce qui était encore l’attitude la plus digne.
M. Benoît Hamon fait sa campagne et lui demander de retirer sa candidature n’a pas plus de sens que de demander à M. Mélenchon de retirer la sienne. Maintenant laissons la démocratie s’exprimer sans trop interférer dans leurs campagnes respectives déjà bien pavées de chausses trappes ou de coups de poignards lancés par la droite ou par leurs soi-disant amis et je ne parle même pas du système mediatico-politique
Désormais Jean Luc Mélenchon s’adresse à cette France qui n’est ni de droite ni de gauche, il le fait depuis ce qu’il est : un homme de gauche de conviction et avec un programme élaboré depuis plus d’un an par des centaines et des centaines de contributions. Il a déjà fédéré autour de lui et de son programme tous les Insoumis qui le suivent meeting après meeting, intervention après intervention, et qui participent activement à sa campagne parce que tout simplement ils sont convaincus par son programme, (pas forcément par sa personne bien que ce soit un vrai homme d’Etat selon moi). La France Insoumise ne propose pas un choix de gauche mais propose un choix de civilisation. C’est considérable ! Et très enthousiasmant ! Et fédérateur ! Alors s’il vous plait madame, messieurs, même si je comprends votre position, comprenez à votre tour, que vos appels ne font que perturber les français qui sont tellement fragiles et désorientés ! Et qui ont perdu tout espoir dans cette gauche que vous appelez de vos vœux ! je n’ose vous dire de nous rejoindre, ce serait abuser, mais il n’est pas interdit de rêver !
J’espère que ces quelques mots vous auront fait comprendre qu’il serait inutile de persister et que vous-même ferez le jeu, de ce que vous dénoncez.

 

Fil RSS des commentaires de cet article

✍ Écrire un commentaire

Quelle est la première lettre du mot qsyd ?