Cécile de Ménibus revient sur l'agression de Rocco Siffredi:

En même temps, il suffit de voir ce qu'il fait aux malheureuses actrices qui tournent avec lui pour comprendre que ce type est un dangereux malade en liberté qui considère que toutes les femmes sont des proies qu'on peut avilir, posséder, humilier et prendre quand on veut et où on veut.

Mesdames, dans des cas comme celui-là, frappez ! La gorge, les couilles, les yeux... brisez ce connard arrogant.
Quant à ces messieurs qui restent comme des cons sans réagir: 'tain mais, intervenez ! Gueulez que vous n'êtes pas d'accord, faites le tour de la chaise et passez le bras autour de la gorge de cet agresseur sexuel histoire de le forcer à arrêter mais aussi histoire de montrer qu'on ne saurait tolérer ce genre de saloperies !

Le silence des pantoufles et toussa.

La place de ce monsieur est en prison, pas sur les plateaux de télé, invité à dessein par des animateurs sans morale prêts à tout pour qu'on parle de leur émission.

Via SammyFisher


✍ Écrire un commentaire

Quelle est la deuxième lettre du mot bmlz ?