Fin d’une illusion… par Denis Sieffert | Politis

nous avons affaire ici à un projet très nouveau dans la politique française : une mainmise du privé sur la chose publique. C’est un peu la directive « secret des affaires » étendue à la politique. Le groupe dévoué à Emmanuel Macron fonctionnera comme un conseil d’administration. Si bien que le système Macron, l’air de rien, finirait par ressembler à une sorte d’idéal libéral dont rêvaient les idéologues du Mont-Pèlerin [1]. Puisqu’il s’agit de mener une politique au profit des grandes entreprises et de la finance, pourquoi ne pas emprunter les mœurs et l’opacité des milieux d’affaires ?


Ben oui, comme je l'ai dit plein de fois, Macron n'est ni de gauche.

Via Liens de Neros


✍ Écrire un commentaire

Quelle est la troisième lettre du mot beedqd ?