Install – Nextcloud

Bon, j'ai enfin pris le temps de regarder sérieusement nextcloud à la faveur de l'arrêt de la version proposée en demo dans l'académie de Rouen et que mon épouse utilisait beaucoup.

Mazette !

J'en étais resté à mes tentatives d'install qui foiraient sur mon O2switch: une fois à l'époque où il apparaissait dans les applis softaculous du Cpanel, puis une autre quand il avait disparu de là.

Pas un bon  souvenir

J'avais galéré pour à peu près tout, en bon poissard.

Et là...

j'étais obligé de m'y coller vu que j'avais fanfaronné en disant à mon épouse que son «renata» c'était «juste du nextcloud» et que j'allais te me lui résoudre, moi, le problème...

Après quelques déboires avec une install que je passe parce qu'elle serait fastidieuse et hors de propos, je me suis aperçu que mon hébergeur, o2switch, propose toujours ce service, mais à part: il est accessible en un clic depuis l'espace client (et pas le Cpanel): je sens bien l'équipe qui en avait marre de dépanner des bidouilleurs qui avaient planté leur nextcloud en faisant joujou avec depuis le cpanel.

LOL

Bref, une fois le service demandé par le biais du lien qui va bien idoine à mon propos, je reçois un mail de confirmation une grosse paire de minutes plus tard. Dans le mail, mes identifiants et le lien vers mon nextcloud...

Ça marche et c'est   configuré automatiquement  avec les dépendances  la base de données tout !
Mais l'URL est à chier, pitin !  à quoi ça sert d'avoir un nom  de domaine si c'est pour se  retrouver avec une URL à la  mords-moi le zboub impossible  à mémoriser...pfff !
Ferme ta yueule, ça fonctionne   sans que j'y passe trois plombes.    On va faire une URL de redirection  pis c'est marre.

Les applis

Autre avantage de Nextcloud, ya des applis pour tous les systèmes, je récupère donc celle pour linux et celle d'Android.

Si l'adresse de téléchargement pour linux ne fonctionne pas, en voici une autre: https://download.nextcloud.com/desktop/daily/Linux/

On lance, on se connecte, on clique sur autoriser pis ça fonctionne. Une fois qu'on a spécifié un dossier local avec lequel synchroniser le claoude, ça fait le job direct.

J'ai procédé de même sur Android en passant par F-droid, rien à dire à part que c'est über simple. Vraiment.

tropcalme.jpg

Nextcloud: l'UI

Rien à redire, même si on a parfois des problèmes pour retrouver où sont les choses, c'est propre. par contre, la pitin de popup pour «nextcloub hub», ça fait biiiieeeennnn chier de la revoir à tous les chargements de page. donc, pour la virer, direction l'icône de votre profil->applications puis désactiver «first run wizard»

Super intuitif, les gars...  Si,si, vraiment...

Conclusion

Ben, ça fait le job, ça synchronise impec, on peut partager des dossiers temporairement, en écriture ou en lecture seule, ajouter des applis et des users, ya des applis desktop et mobiles...

C'est tellement bien que je ne vois vraiment pas pourquoi je continuerais à bosser sur BoZoN !

Franchement, je suis en train de faire à peu près la même chose de mon côté. Sérieux, ça vaut pas tellement le coup de bosser autant pour faire sans doute moins bien (en particulier du point de vue de la sécurité).

Allez, hop: Bozon aux archives...

❝ 7 commentaires ❞

1  Éric le

Seul inconvénient de leur solution chez o2switch : aucune sauvegarde et pas d'accès SSH.
Bref, si pour les fichiers une synchro à plusieurs endroits + save « locale » peuvent suffire, c'est plus gênant pour la BDD.
Il y a toutefois un accès FTP qui permet de déposer un script maison...

 
2  Bronco le

Chez o2switch l'acces SSH s'obtient sur demande mais il est possible.. Il faut cependant avoir une IP fixe.

 
3  Éric le

Re...
Après une demande sur le support, je te confirme que : « Il n'y a pas d'accès SSH sur les offres gratuites nextcloud ».
Ou alors tu as plus de bol que moi...
Éric

 
4  Bronco le

Je pense que l'accès SSH ne concerne que l'offre d'hébergement et pas l'espace nextcloud: ce sont deux espaces séparés...
Tant pis.

 
5  Philippe le

Bonjour,
J'utilise Bozon et cherche désespérément un remplaçant mais pour moi Nextcloud n'en est pas un.
Dans la présentation faite ce n'est pas de l'auto-hébergement, et pour cause : c'est une vrai galère en auto-hébergement. Il y a toujours un truc qui ne va pas (comme avec les autres d'ailleurs : Pydio, Owncloud, etc... il n'y a que Filerun qui tient la route, d'après mes tests, mais il n'est pas libre bien que gratuit jusqu'à 10 accès, sur demande).
Maintenant O2switch a remis Nextcloud dans son Softaculous : facile à tester et à se rendre compte que le compte n'y est pas par rapport à Bozon.
La simplicité d'installation et d'usage ne sont pas au rendez-vous avec les candidats remplaçants : l'installation via un Softaculous ou similaire est effectivement simple, mais derrière il y a la configuration et tous les "petits" aléas que la pages qui s'affiche après l'installation ne manque pas de récapituler... et il y en a un paquet. Clairement ce n'est pas à la portée de tout le monde, alors que Bozon si.
À l'usage Bozon est simple, il a juste ce qu'il faut et ça reste accessible, pas de base de données : tous les autres sont des usines à gaz qui veulent tout faire, y compris Filerun même s'il est plus raisonnable dans ses prétentions.
Je comprends parfaitement que le développer et le maintenir est compliqué, qu'il y a des priorités, mais aujourd'hui un remplaçant que l'on télécharge, décompresse et en gros s'est parti sans se faire des nœuds au cerveau... ce n'est pas Nextcloud ou consort et je cherche encore.

 
6  Bronco le

Bonjour
Le seul problème de Nextcloud est qu'il peut faire beaucoup de choses... avec la complexité que ça sous-entend...
En ce qui concerne o2switch, leur offre nextcloud parallèle à l'hébergement classique donne vraiment satisfaction: rapide à installer et fonctionnelle de suite.


L'avantage de Bozon était - je parle à l'imparfait - son côté KISS: simple à installer, simple à utiliser, avec un seul objectif: le partage rapide de fichiers.


Toutefois, refaire Bozon aujourd'hui s'avérerait plus complexe car les exigences sont revues à la hausse tant architecturalement que dans les fonctionnalités: il faudrait une API permettant de faire des synchronisations et de créer son propre frontend,, la gestion du webdav, une couche de sécurité supplémentaire (double auth entre-autres), la possibilité de chiffrer les fichiers etc.


Pour résumer, cela demande :



  • une grande réflexion en amont sur le cahier des charges avant même de commencer à coder - même si mon framework perso gère déjà certaines fonctionnalités (je travaille par exemple sur la double auth quand j'ai le temps)

  • un temps de formation pour me remettre à niveau sur certains thèmes, en particulier le frontend qui n'est pas ma spécialité (sachant que j'aimerais me passer de libs tierces)


J'avais déjà fait une version 3 alpha à peu près fonctionnelle, mais je l'ai abandonnée par manque de temps même si ça m'a inspiré le fonctionnement de mon framework par la suite...


Je reste open, hein, mais c'est chaud


En même temps, tu m'as donné envie de m'y recoller


 
7  Philippe le

Merci pour ton retour : j'avais bien tout lu et noté tous ces points... critiques.
Content d'avoir créer une étincelle : quand l'envie est là... il ne faut pas la contrarier ! :)
En ce qui me concerne côté développement c'est zéro, mais si je peux aider pour tester se sera avec plaisir, et je pense que je ne serais pas le seul.

 

Fil RSS des commentaires de cet article

✍ Écrire un commentaire

les commentaires relevant du SPAM seront filtrés et dégagés direct...

Quelle est le troisième caractère du mot lex5f ?