Jean-Paul Delevoye reconnaît finalement 13 mandats sur sa déclaration d’intérêts, avec des salaires révisés à la hausse

«Treize mandats au total, dont onze toujours actifs, contre seulement trois initialement déclarés, et des salaires révisés à la hausse…»

Heu, cumul des mandats... ?!

C'est ça leur «nouveau monde»: le même en pire.

Bande d'ordures.

[Edit] vu sur https://birdsite.link/@DrHercouet/103308825850425612 Le Gorafi devient un journal normal.

090a9d6dcab5a4a3.jpeg
Via https://shaarli.hedilenoir.com/


Piéger des Bots voleurs d'arts pour trafic de T-shirts - Ermite Moderne - YouTube

Comment troller et punir les sites de t-shirts qui volent massivement les images des auteurs via des bots twitter. En gros, si des gens répondent à un post d'une image par «I want this on a t-shirt», le bot pique l'image et l'uploade sur le site de t-shirts.

Comment lutter ? en exploitant la connerie systématique des bots:

Level one

Écrire des messages dénonçant le vol dans une image, la poster et la retwitter avec le message «I want this on a t-shirt»

Level two

Utiliser la propension des grandes marques (Disney en tête) à attaquer toute tentative d'utilisation d'un truc copyrighté contre les sites en question en faisant dire des saloperies à Mickey, bébé yoda etc. Voire même leur faire dire des provocations à l'attaque en justice.

Level three

Après l'utilisation des marques, utiliser LA CHIIIINE ! Poster des images de winny l'ourson/Xi Jinping et lui faire dire des messages de lutte contre l'oppression chinoise...

Level Four

Utiliser les deux méthodes précédentes en même temps...

Et à CHAQUE FOIS, le bot récupère les images et les met en ligne dans un temps record.



Collectif Nos retraites (@nosretraites) | Nitter

Résumé par Sammy:

Au total, on sait bien ce qui se profile. Ils l'ont déjà fait sur l'assurance maladie :

  • D'abord on "dérembourse" (médicaments, optique...)
  • Du coup tout le monde achète une mutuelle
  • Alors on rend obligatoire les mutuelles d'entreprise (un "progrès", rappelez-vous en 2013...)
  • Et enfin on négocie pour que ces mutuelles remboursent mieux les gens (optique, dentaire). Comme Macron le fait aujourd'hui avec le "reste à charge zéro". Retour case départ ? A un un "détail" près : on a transféré un pan entier de notre Sécu publique ??‍⚕️.. ...vers le privé ??‍? Bien sûr, Macron n'assume pas du tout ce projet. Donc en façade, il propose deux lois séparées ? Mais toutes les conditions sont réunies pour une explosion de la capitalisation :
  • les retraites vont devenir insuffisantes
  • l'épargne retraite, défiscalisée, est facilité Là où c'est choquant, c'est qu'on sait pertinemment que la capitalisation est :
  • très inégalitaire : plus on est riches, plus on a une "propension à épargner" importante.
  • très risquée. Aux Etats-Unis les pensions capitalisées ont perdu +de 20 % de leur valeur pendant la crise.

Retraites : Jean-Paul Delevoye a «oublié» de déclarer ses liens avec le monde de l’assurance - Le Parisien

Retraites : Jean-Paul Delevoye a «oublié» de déclarer ses liens avec le monde de l’assurance

La déclaration d’intérêts du haut-commissaire aux Retraites a été publiée samedi. Il y manque sa fonction d’administrateur au sein d’un institut de formation de l’assurance, révèle le Parisien. Une «erreur» de sa part, reconnaît l’intéressé.

EDIT: une réflexion intéressante d'@Augier sur Mastodon

1/ Je vois popper depuis le milieu de la soirée cet article du Parisien[1] indiquant que Delevoye, instigateur de l'actuel très controversé projet de réforme des retraites, aurait « oublié » de déclarer ses liens d'intérêts avec le monde des assurances.

Et je sens venir les théorie conspi de partout : Delevoye, est, évidemment payé par le monde des assurances pour faire passer cette réforme.

2/ Et j'aimerais émettre une théorie alternative, subtilement différente mais beaucoup plus plausible : c'est parce qu'il est proche idéologiquement des intérêts du monde des assurances, qu'il est prof dans leurs instituts de formation et qu'il souhaite faire passer la réforme des retraites.

Ça n'a l'air de rien, dit comme ça mais en fait, cette théorie inverse cause et conséquence pour substituer une explication bêtement conspi par une explication sociologique hautement probable.

3/ En d'autres termes : Delevoye n'est pas payé ni manipulé par le lobby des assurances pour faire passer la réforme, c'est parce qu'il souscrit au même modèle de société que celui promu par ces lobby qu'il s'y fait rémunérer et soutient la réforme.

Et il souscrit à ce modèle de société, parce qu'il fait parti de la même classe bourgeoise que les directeurs de sociétés d'assurance.

4/ Delevoye est pas du tout un pantin. Il est parfaitement conscient de ce qu'il fait et ça sert autant ses intérêts personnels que ce des assureurs. On le rappelle : Delevoye a été directeur d'entreprise. Et, en tant que directeur d'entreprise, ce dont il rêvait le plus, c'était d'employés corvéables, terrifiés d'êtres renvoyés dans l'armée de réserve des chômeurs précarisés.

5/ C'est pour ça qu'il faut comprendre que le combat démarré le 5 décembre n'est pas juste un combat pour préserver le statut co du système de retraite. Ça doit être une véritable reprise du combat des ouvrière et ouvriers contre la classe bourgeoise.

5 minutes et 4 faits pour convaincre de l’injustice et de l’absurdité de la réforme des retraites à venir

A lire.

Résumé perso à ressortir quand un convive me dit que je vis dans le monde des bisounours (les parenthèses sont de moi):

  1. Notre régime de retraite et la sécurité sociale dont il fait partie ne sont pas en danger financier et il n’y a donc pas nécessité à faire travailler les gens plus longtemps ou à réduire le niveau des futures pensions ( budget sécu 440 milliards d'€ / dette sécu COMPLÈTE 5,4 milliards)
  2. Non, notre espérance de vie n’est pas en constante augmentation et cela ne justifie pas qu’on travaille plus longtemps (boulots de moins en moins bons, soins de plus en plus inégaux, service public débordé par manque de moyens.)
  3. Augmenter l’âge de départ à la retraite (ou “âge pivot”) ne nous fera d’ailleurs pas travailler plus longtemps mais simplement gagner moins:en réalité, notre classe dominante ne veut pas nous faire travailler plus longtemps : elle veut simplement faire des économies sur nos pensions de retraites, en réduisant le temps durant lequel elles nous seront payés.
  4. L’objectif de cette réforme n’est d’ailleurs pas de « sauver le régime par répartition », mais bien de développer un système de retraites par capitalisation, très profitable pour tout le secteur assurantiel et bancaire.

Fil RSS des articles