peut-on filmer la police ?

Spoiler : OUI ! L'article vaut le coup d'oeil, mais je me note ici un résumé.

  1. «la règle générale est la liberté de photographier ou de filmer les forces de l’ordre. Elles ne peuvent pas s’y opposer lorsqu’elles effectuent une mission dans un lieu public»
  2. Un policier peut-il prendre votre téléphone ? : «Non. Un gendarme ou un policier ne peut pas saisir un appareil photo ni une caméra, ou son contenu.» (sauf s'il est mandaté par un magistrat pour ça: RARE)
  3. Comment filmer la police ? :
    • Essayer d’être deux à filmer : une personne filmant la scène et l’autre la vue d’ensemble, et essayer d’avoir l’autre personne dans le champ.
    • Protéger son téléphone par un mot de passe et refuser de le donner si le téléphone est saisi.
    • Quoi qu’il arrive, rester calme et courtois.
    • Essayer de donner son téléphone à quelqu’un en cas d’arrestation pour protéger les images.
    • Flouter les visages avant diffusion ou envoyer vos vidéos à des associations ou à la presse pour relais.
    • Plutôt que de se cacher pour filmer, dire ouvertement aux forces de l’ordre : « Monsieur/Madame, vous êtes filmé(e). »
  4. Peut-on diffuser ces images ? Oui, mais:
    • Il ne doit pas y avoir d’atteinte à la liberté de la personne ou au secret de l’instruction
    • Les forces de l’ordre ne bénéficient d’aucune protection particulière en matière de droit à l’image, sauf si elles sont affectées dans des services d’intervention (Raid, GIGN, GIPN, BRI, sécurité du Président...), à la lutte antiterroriste ou au contre-espionnage.



François Fillon n'échappera pas au jugement des Français - L'Obs

«François Fillon avait lancé sa campagne sous le signe de la probité et de l’exemplarité ? Les Français ont découvert, ébahis, qu’il n’était qu’un élu peu regardant sur la morale et l’éthique personnelle lorsqu’il s’agissait de toucher des chèques.»

«Le même Fillon avait fait de la baisse des dépenses publiques la pierre angulaire de son programme ? La légèreté avec laquelle il a utilisé l’argent du contribuable pour servir sa famille et la façon dont il minimise aujourd’hui des sommes en jeu permettent largement de douter de sa sincérité.»

«S’il fait aujourd’hui amende honorable, ce n’est donc pas parce qu’il juge ces pratiques dévoyées mais parce que ses concitoyens ne les supportent plus.»

L'assassinat politique de François Fillon | Le Club de Mediapart

Bon, autant je peux entendre que les sommes sont moindres qu'annoncées et qu'il faut garder la tête froide, autant l'argument du salaire de complaisance inexistant me semble très contestable et l'ensemble à la limite de la mauvaise foi.

De plus, cet article tend à présenter Fillon comme une victime parce qu'il serait anti système...
On parle bien de Fillon, là ?! ANTI SYSTEME ?! Le mec qui abuse et profite du système chercherait à le changer ?!

C'est la mode de se présenter comme anti système... Tous s'en revendiquent et bien peu le font de façon légitime.

Mais faisons le point:

  1. Fillon s'est présenté comme exemplaire, il est donc logique qu'on lui mette, à lui tout particulièrement, le nez dans sa merde.
  2. Peut-être qu'employer ses proches semble normal dans une société qui pratique le népotisme, mais ça reste très immoral tout de même, surtout quand on parle d'égalité des chances,
  3. l'argument qui tend à faire remarquer qu'on ne s'en prend pas à Macron est, au minimum, très puéril («oui, m'sieu, j'ai fait le con en cours, mais yavait pas qu'moi !») et au pire, de mauvaise foi, dans le sens où il cherche à délégitimer les poursuites contre Fillon au prétexte qu'on ne règle pas tous les autres cas en même temps (Ce qui revient à affirmer que si on ne s'occupe pas de tous les délits de même type en même temps, on n'a le droit d'en punir aucun... je vous fais juge)
  4. l'auteur passe sous silence le fait qu'on s'intéresse de près à Marine Lepen et à ses propres abus... (ha?! Fillon n'est pas le seul attaqué ?!)

    Bref, sous des dehors très sérieux, on nous vend une espèce de machin légèrement aromatisé de théorie du complot qui tend de fait à délégitimer les poursuites faites à l'encontre d'un type qui a abusé du système.
    Même si le propos de départ est de «de prendre de la hauteur et d'échapper au tumulte», ce qui me semble très sain et légitime, ce qu'on en retient reste quand même qu'il semble anormal de s'en prendre à Fillon.


    Via Twitter & MayaJ


François Fillon réfléchit à une émission télé de la dernière chance pour s'expliquer

François Fillon réfléchit à une émission télé de la dernière chance pour s'expliquer

T'as raison mon gros, réfléchis... on t'attend

L’occasion de tout dire sur les emplois de son épouse et de ses enfants, sur sa société de conseil, sur son patrimoine... et de faire acte de contrition.

Un acte de contrition... bien trouvée celle-là
Pour ma part, j'aurais davantage penché pour un acte de constriction... au niveau du cou, plus précisément.

Certains lui ont même conseillé de rembourser les sommes avancées dans Le Canard Enchainé (un million d’euros de salaire versés sur près de dix ans), une option que le candidat aurait, à ce stade, écartée.

Ha ben oui, on va pas se mettre à être honnête, quand même, faut pas déconner !
alt

alt

Fil RSS des articles de cette catégorie